Kankan : Fin de l’opération de déminage dans la circonscription !

Les opérations d’extraction et de démolition  des minutions issues d’anciens stocks de l’armée guinéenne, conservées dans le camp de la troisième région militaire de Kankan a pris fin ce mardi 04 décembre 2018. Une cérémonie de clôture a été organisée, dans l’enceinte du camp et sur la zone de destruction de ces munitions, située dans la sous-préfecture de Koumban à plus de 35 kilomètre du entre ville de Kankan.

Cette opération qui s’inscrit dans le cadre d’une vaste campagne de dépollution pyrotechnique, est le fruit d’une coopération multilatérale entre la Guinée, l’Union européenne et la France. Elle aura permis d’anéantir plus de 165 tonnes d’anciens stocks de munitions déterré dans plusieurs zones d’enfouissement à travers la ville de Kankan, sous le commandement du capitaine Génin Didier. Selon lui, ces vieux arsenaux, qui représentaient un risque pour les populations, sont pour la plupart d’origine soviétique.

«Il s’agissait, des munition qui pesaient souvent 10 kilo, des obus de 85 mm. Sur les 165 tonnes, nous avons trouvé, une seule munition française, de 300 grammes. C’était une grenade qui date des années 20. Les minutions qui ont été traité et extraite, sont pour la plupart d’origine soviétique et chinoise. Les 60 %  d’entre elles sont d’ailleurs soviétiques à quelques exception près et 40% sont chinoise».    

Après la destruction solennelle des 10 dernières tonnes de stocks, Gérald Hatler, chef de coopération et conseiller de la délégation de l’Union Européenne en Guinée, a donné ses appréciations.

« Cette opération de déminage est importante, non seulement pour le personnel militaire mais surtout pour la population civile de Kankan. On a vu une quantité importante de munition qui a été détruite. Donc on est très content d’y avoir participé ».  

Le gouverneur de région, Mohamed Gharé a à son tour, remercié les partenaires techniques et financiers pour la réussite de cette opération.

« C’est avec beaucoup de satisfaction, que j’ai assisté à cette opération de dépollution. C’est le lieu pour moi de remercier très sincèrement, les partenaires techniques et financiers, l’Union Européenne, l’ambassade de France et sans oublier les forces armées françaises et le la section déminage de notre armée ».

Cette opération aura aussi permis aux missionnaires étrangers de former et d’outiller les militaires de la section de déminage des forces armées guinéennes afin de les rendre capable de réaliser à l’avenir, des opérations de telle envergure.

A rappeler que cette campagne est le fruit d’un cofinancement de l’Union européenne à hauteur 450.000 euros, et de la France pour 114.714 euros avec un appui matériel évalué à 100.000 euros.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.