Crise à la Cour Constitutionnelle : Des nouvelles manifestations annoncées…

Après le sit-in mercredi devant la Cour Constitutionnelle, la Cellule Balai Citoyen compte passer à la vitesse supérieure pour barrer la route aux 8 frondeurs, qui comptent élire leur président le 27 septembre prochain.

Au cours d’une conférence de presse, ces activistes de la Société Civile annoncent des nouvelles manifestations à partir de la semaine prochaine.

Conscient de l’enjeu politique et déterminé à défendre les acquis démocratique, le Balai Citoyen appelle l’ensemble des forces vives de la nation à se lever «cette lutte noble et difficile d’instauration d’un Etat de droit qui exige plus de sacrifices des hommes et femmes de cette nation ».

Selon cette plateforme de la Société civile, «  Les intimidations, menaces ou tentatives de déstabilisation ne marcheront pas, car rien ne sera comme avant », rappelle François Kolié, porte-parole de la cellule balai citoyen.

Selon l’agenda des manifestations présenté à la presse, le 24 septembre prochain, une rencontre citoyenne de sensibilisation sera organisée dans les communes de Kaloum et Matam ; le 25 septembre dans les communes de Dixinn, Ratoma et Matoto. Le 26 septembre, une journée ville morte sur toute l’étendue du territoire national. Et 27 septembre, une marche citoyenne dans les cinq commune de Conakry, dont le point de rencontre sera devant la cour constitutionnelle.

A rappeler que c’est ce jour-même (27 septembre) que les frondeurs comptent élire un nouveau président de la Cour Constitutionnelle, alors que ces 8 frondeurs sont plus que jamais désavoués dans leur démarche, par la majorité des guinéens.

Comme on le voit, la crise qui mine la Cour Constitutionnelle ne fait que commencer.

Ibrahima Sory Camarra, www.kababachir.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.