Bafoé promu par Condé: « Une prime à la violence », réagit Dalein

« Ce n’est ni sa formation, ni ses compétences, c’est parce qu’il est déterminé à tuer des citoyens de l’opposition. Il ne jouira pas seulement de l’impunité mais d’une promotion. Je voudrais vous dire que je suis marqué par deux sentiments, l’indignation mais aussi la détermination de continuer le combat. »

On ne peut pas mieux entendre une réaction de Dalein Diallo, à l’issue de la promotion de Bafoé en qualité de directeur général de la Police nationale. Pour le chef de file de l’opposition, la nomination de Bafoé n’est autre qu’ « Une prime à la violence ». Et cela ne dissuade point Dalein Diallo : « On ne reculera pas. Nous allons honorer ceux qui sont morts en continuant la lutte. »

Ansoumane Camara alias Bafoé est on se rappelle, désormais directeur général de la Police nationale. Le décret est tombé mercredi soir, à la veille de la manifestation voulue et réclamée par les opposants mais sans cesse empêchée par le pouvoir de Conakry. En parachutant Bafoé à ce poste alors que les opposants veulent le trainer devant les juridictions pour outrage, violence, etc., Alpha Condé fait encore preuve de mépris. Ni plus, ni moins.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.