32è sommet de l’UA: Al Sissi succède à P. Kagame

C’est ce jeudi 7 février au matin que s’ouvre Addis Abeba accueille ce jeudi le Conseil des ministres de l’Union africaine, en prélude au 32e sommet de l’UA, qui se tiendra du 9 au 11 février.

Le Rwandais Paul Kagame, qui présidait l’UA depuis un an, cède ainsi sa place au Raïs égyptien dont le pays entend retrouver son aura auprès des pays du Continent après des années d’absence. Mais quel est le legs dont hérite le Président al-Sissi ? L’organisation panafricaine peine encore à se structurer. Preuve en est que le dossier de l’autofinancement de l’Union via une taxe de 0,2% sur les importations, n’est toujours pas définitivement bouclé. Si le mouvement est lancé et la moitié des pays africains ont déjà adopté la mesure, l’Afrique du Sud, puissance continentale, rechigne à suivre… La présidence égyptienne saura-t-elle accomplir l’autre moitié du chemin ? Mais il faut croire aussi que le successeur de Kagame aura aussi fort à faire pour la constitution de la force africaine de maintien de la paix. Sur ce chantier, force est de souligner que la présidence de la Commission de l’UA, assurée par le Tchadien Moussa Faki Mahamat, n’est toujours pas au bout de ses peines. Elle n’a réussi à lever que 60 millions de dollars sur un total de de 400 millions de dollars pour gérer les conflits.
Face aux crises politiques, l’Union africaine essuie des échecs. On l’a vu le mois dernier, quand Paul Kagame a réclamé en vain le recomptage des bulletins de vote au Congo-Kinshasa et a même dû renoncer à se rendre dans ce pays. Mais dans ce tableau, tout n’est pas noir… En effet, l’UA a représenté l’un des acteurs-clé de l’accord de paix qui vient d’être trouvé, le 5 février, à Khartoum pour la Centrafrique. Un succès qui tombe à point nommé pour le président de la Commission, Moussa Faki Mahamat, et pour le commissaire Paix et sécurité, l’Algérien Smaïl Chergui.

Source: http://www.perspectivesmed.ma

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.