Volkswagen – Matthias Müller remplacé par Herbert Diess

Le CEO du Groupe Volkswagen Matthias Müller a été remercié. Il devrait toucher 45 millions d’euros d’indemnités de départ. Et il sera remplacé par le Directeur de la marque Volkswagen, Herbert Diess.

Matthias Müller va quitter son poste de CEO du Groupe Volkswagen alors que son mandat aurait dû se terminer en 2020. Le Conseil de surveillance du constructeur allemand semble reprocher à l’Allemand de 64 ans, son « incapacité à réorganiser le portefeuille des marques automobiles ». Celui qui, en 2015, avait repris les rênes de l’entreprise en pleine crise du Dieselgate semble payer une certaine inertie dans la mutation du groupe. Il sera remplacé par Herbert Diess, l’actuel patron de la marque VW. Celui-ci est davantage présenté comme un homme d’action. Il devrait mener à bien le plan « Stratégie 2025 » axé sur une mobilité moins polluante. Il devra aussi repenser la structure du groupe et de ses 12 marques. Il y a d’autres changements dans le directoire de VW que rejoignent Olivier Blume, PDG de Porsche et Gunnar Kilian. Ce dernier remplace Karlheinz Blessing au poste de responsable des ressources humaines. 

Müller : gravir les échelons

Matthias Müller a débuté sa carrière chez Audi à Ingolstadt en tant qu’apprenti dès le début de ses études. Une fois diplômé en informatique de l’Université de sciences appliquées de Munich, il reviendra chez Audi en 1977. Il dirigera notamment le programme de l’A3 en 1993 avant de gérer tous les programmes d’Audi et Lamborghini dès 2003. En 2007, il se déplace vers le siège central du groupe à Wolfsburg à l’invitation de Martin Winterkorn. Fin septembre 2015, Matthias Müller remplacera ce dernier, impliqué dans le scandale du Dieselgate.

Diess : de BMW à VW

Herbert Diess, le nouveau CEO, est un Allemand de 59 ans. Il a également étudié dans l’Université de sciences appliquées de Munich, mais il changera d’orientation pour obtenir un diplôme en génie mécanique à l’Université technique de Munich. Il débutera sa carrière chez Bosch avant de rejoindre BMW. Il sera d’ailleurs directeur des usines de Birmingham et Oxford. Il sera également fort impliqué dans le programme électrique de BMW avant de partir pour Volkswagen AG fin 2014. Herbert Diess a aussi montré un intérêt dans la fabrication de cellules de batteries lithium-ion. Il n’hésite pas à affronter les syndicats et à imposer ses points de vue notamment en matière d’électromobilité et de production au sein du groupe même des différents composants.

https://www.moniteurautomobile.be

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.