Dernières infos

Voici ce que va devenir le RPG…

Voici ce que va devenir le RPG…

C’est le branle-bas au niveau du RPG. Les cadres ont la trouille. Ils craignent en effet de voir le parti disparaitre après le départ d’Alpha Condé. C’est ainsi que le RPG est toiletté. 200 personnes sont en mouvement « Pour aller expliquer aux structures de l’intérieur, le nouveau statut du parti dans le règlement intérieur pour qu’ils s’en approprient, expliquer ça aux militants en prélude du congrès qui se prépare. »

Désormais, « Le parti va avoir un président et des vice-présidents. Ce qui n’était pas le cas. Le comité centrale passe à 400 contre précédemment une centaine. Vous savez, on a été un parti de masse. On est en train de mieux le structurer. Il y aura un bureau politique de 72 membres et un comité exécutif de 15 membres et désormais les députés, quel que soit le nombre, seront des membres de droit du comité central. » Damaro Camara explique que le RPG aura maintenant des cellules de bases, des sous sections, des sections et des fédérations au niveau des préfectures et des bureaux régionaux.

Seulement, le Congrès du parti n’est pas encore programmé. Il est assujetti au retour des missionnaires. Damaro dit avoir tiré toutes les leçons. « Premièrement, du parti d’opposition devenu parti du gouvernement. Cela est un motif de changement. Il y a eu des adhésions massives et des fusions des structures dans le parti. Nous essayons de baser les principes du parti parce qu’on donne des exemples du PDG et du PUP qui ont disparu à la disparition de leur leader mais l’Adema continue d’exister. » 2020, c’est déjà demain, on verra donc bien.

Jeanne Fofana, Kababachir.com

A propos de l'auteur

Articles similaires