Dernières infos

Vœux de nouvel an du Président du Conseil des Patriotes Guinéens (CPG)

Vœux de nouvel an du Président du Conseil des Patriotes Guinéens (CPG)

Mes Chers Compatriotes,

Au seuil du Nouvel An, c’est un agréable devoir pour moi, de présenter mes vœux les meilleurs à chaque Guinéenne, à chaque Guinéen et aux Hôtes étrangers vivant en Guinée.

Dans le vieux pays de traditions qu’est la Guinée, les repères historiques ne manquent pas. Toutefois, je crois ne pas me tromper, lorsque j’inclus l’année 2014 dans les moments les plus pénibles de l’Histoire de notre Nation.

Les douze mois écoulés ont été riches en désillusions, aussi grandes les unes que les autres, notre Peuple n’a cessé de subir les affres et atermoiements du régime moribond en place.

Mes Chers Compatriotes,

C’est le lieu, pour moi, de témoigner ma gratitude à tous les partenaires et organismes qui nous aident à faire face au virus Ebola, aux conséquences humanitaires de la mal gouvernance et de la pauvreté.

Il me plaît de saluer, dans la même foulée, la presse guinéenne dans son ensemble et les éditeurs de sites Internet qui, par leur dynamisme, leur sens de l’initiative, ont fortement contribué à informer courageusement nos populations et dénoncer l’arbitraire. Cet engagement patriotique de nos frères est une source de fierté pour toute la Nation. Le chemin est désormais balisé; il nous reste à amplifier l’effort et la dynamique de travail, afin que « les fruits répondent à la promesse des fleurs ».

Chers compatriotes,

Mon message de cette fin d’année 2014 sera aussi un hommage à la femme guinéenne, celle qui lutte pour le bien être des autres, engagée pour le développement de notre pays, socle de notre société.

Les femmes en Guinée, sont celles qui subissent le plus les méfaits de la mal gouvernance, des conflits et des catastrophes naturelles. Elles doivent en outre supporter les familles et subir le poids de certaines traditions injustes taillées pour le bien être des hommes.

Avec les femmes nous apprenons ce qui est essentiel dans la vie. Grâce à elles, nos instincts de belliqueux pourront faire place à une logique de paix, de concorde et de fraternité lors des prochaines échéances électorales.

Chers compatriotes,

La Guinée, notre pays, mérite notre amour. Aimer la Guinée, c’est s’investir totalement dans son renouveau, dans son développement et dans son bien-être. Aimer la Guinée, c’est non seulement se préoccuper du sort de sa mère, de son père, de son frère, mais aussi du sort de tous ses compatriotes, quelque soit leur ORIGINE ETHNIQUE.

Notre Guinée est bien plus qu’un simple espace. Riche de son histoire et de sa culture, elle incarne les valeurs humanistes que nous avons en partage. Elle est un modèle de cette diversité ethnique et culturelle que nous cherchons à promouvoir par l’adoption de comportements qui nous honorent.

Faisons ensemble de 2015 l’année de l’unité retrouvée de la Nation guinéenne pour relever les défis de développement, de paix et de la solidarité. La Guinée y est prête, dans la fidélité aux principes de notre République, à son engagement africain et aux valeurs universelles de la Charte des Nations unies.

Chers compatriotes,

La société que nous devrons bâtir demain en Guinée n’aura qu’un seul objectif. Permettre au Guinéen de s’épanouir par le travail, l’amour, la solidarité et la réalité des choses vécues.

La sagesse nous dicte aujourd’hui le réalisme. L’heure n’est pas aux querelles ethniques ou à la démagogie. Notre devoir à tous est donc de préparer la Nation à relever les défis du présent et de préparer l’avenir. Car nous devons vaincre Ebola, la pauvreté et l’ignorance.

J’ai une pensée particulière pour nos frères vivant à l’extérieur dont l’apport est déterminant pour les familles en Guinée. Ils ne doivent être ni exclus, ni marginalisés. Bien au contraire, la diaspora doit être impliquée dans tous les aspects de la vie de la Nation.

En toute sérénité, je souhaite à chacune et à chacun de vous, une bonne et heureuse année 2015. Avec une pensée affectueuse et émue pour mes concitoyens malades et à ceux qui, à travers le pays traversent des moments pénibles.

A la Guinée, notre bien aimé pays, j’offre mes vœux les plus ardents et les plus confiants !

Que Dieu bénisse et protège la République de Guinée !

Bruxelles, le 31 décembre 2014

Bachir KABA

Président du Conseil des Patriotes Guinéens (CPG)

About The Author

Related posts