Université de Kankan: Pour accéder, il te faut désormais la carte d’étudiant ou professionnelle!

Le vol de motos et autres engins roulants, aussi bien dans les lieux de rassemblement que dans les enceintes des établissements scolaires et universitaires de la ville de Kankan, est devenu un phénomène très préoccupant. Plusieurs élèves et étudiants sont victimes de nos jours. Pour inverser cette tendance, les autorités de l’université Julius Nyerere de Kankan ont envisagé de renforcer le dispositif sécuritaire. Désormais, il est exigé à chaque étudiant de se munir de sa carte avant d’entrée et sorti sur le campus.

Cette récente décision des autorités universitaires intervient après que de nombreux cas de vol des motos ont été enregistrés depuis plusieurs décennies. Pourtant à Kankan, les étudiants viennent majoritairement à moto à l’école. Ces motos qui sont souvent stationnées devant les amphithéâtres de l’université et le bloc principal, sont souvent la cible des voleurs.

Dorénavant, pour avoir accès désormais à leurs salles de classes ou à même à l’enceinte universitaire, les étudiants doivent présenter aux agents chargés de la surveillance aux différents portails, leur carte estudiantine et les enseignants chercheurs sont priés à leur tour de se munir de leur carte professionnelle.

Selon le directeur du service de la communication de ladite université, Karamo Condé, cette nouvelle décision des autorités universitaires est de faire en sorte que les étudiants et leurs biens  soient d’avantage en sécurité. « Ces derniers temps, l’université a enregistré beaucoup de cas de vol, notamment des motos. Donc le service de sécurité en commun accord avec l’autorité, a décidé de prendre des mesures de sécurité pour renforcer la vigilance, renforcer la sécurité des personnes et leurs biens ».

Aussi, selon Karamo Condé, d’autres dispositions seront divulguées dans un bref délai afin de mettre fin aux cas de vol dans cette institution.

Il faut souligner que ces mesures de sécurité au sein même du campus, sont saluées par la plus part des étudiants. Pour eux, ils pourront mieux vivre et étudier sans craindre de risque de vol.

El hadj Fodé SOUMAH, www.Kababachir.com à Kankan

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.