Une raffinerie de pétrole pour booster les actifs du groupe Dangote

Une raffinerie de pétrole d’une capacité de production de 650 000 tonnes et d’un coût glogal de 10 milliards de dollars en cours de construction par Aliko Dangote représentera la moitié des actifs de son conglomérat lorsqu’elle sera terminée l’année prochaine.

C’est ce qu’a déclaré un haut cadre du goupe Dangote à Reuters, mettant un accent sur l’ampleur du pari de l’homme le plus riche d’Afrique sur le pétrole et le gaz nigérian.

“Nous porterons le projet jusqu‘à l’achèvement mécanique de la raffinerie d’ici décembre de l’année prochaine et commencerons la mise en service du projet à partir du début de 2020 et la raffinerie est également unique en raison de la chaîne d’approvisionnement. Nous voulons vraiment être indépendants de tout type d’approvisionnement extérieur de brut, c’est pour cela que la raffinerie est conçue pour traiter tout le brut africain, une partie du brut du Moyen-Orient et le brut américain. Nous avons une grande flexibilité en fonction des prix en vigueur sur le marché, nous pouvons nous approvisionner en brut de différentes sources pour avoir un coût très optimal,” a déclaré Devakumar Edwin,directeur exécutif du groupe Dangote.

Bien qu’il soit le plus grand producteur de pétrole brut d’Afrique, le Nigeria importe la quasi-totalité de son essence en raison du mauvais entretien de ses quatre raffineries publiques.

Dangote espère répondre aux besoins en carburant de la nation la plus peuplée d’Afrique, où la mauvaise alimentation en électricité oblige les familles et les entreprises à compter sur des générateurs diesel. L’installation sera en mesure de traiter différentes qualités de pétrole brut, y compris le schiste bitumineux.

Aliko Dangote serait entrain d’envisager d’inscrire la raffinerie pour représenter la moitié des actifs de son conglomérat à la Bourse de Londres, après sa mise en service l’année prochaine. Dangote a bâti sa fortune sur le ciment, mais son empire commercial englobe également la minoterie, l’agriculture et l’immobilier.

http://fr.africanews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.