ULCÈRE

Des sensations de gêne à l’estomac, des plaies purulentes et douloureuses à surface de peau.. Un ulcère peut apparaître à la suite de plusieurs facteurs, comme un trop plein de stress ou un cancer. Il se présente sous la forme d’une plaie sur la peau, sur une muqueuse ou sur les yeux, qui attaque les tissus et parfois l’os, avec dans certains cas un risque de septicémie. Mais, le plus souvent, les cas fréquents d’ulcère sont des ulcères à l’estomacliés à une surdose de stress et un mauvais entretien de la flore intestinale, qui mène à des douleurs aiguës et des remontées de bile.

Quels sont les symptômes de l’ulcère ?

Un ulcère peut apparaître à divers endroits du corps : en surface sur la peau des membres, ou bien sur les muqueuses de l’estomac ou des reins, il atteint différents degrés de gravités en fonction de l’organe qu’il peut toucher. Certains ulcères vont jusqu’à toucher l’os des personnes qu’il infecte. Mais, plus généralement, il se présente sous l’aspect d’une plaie purulente qui s’enflamme de manière récurrente, et persiste dans sa réapparition sur le long terme.

Un ulcère se forme en plusieurs étapes. Tout d’abord, on aperçoit une simple rougeur de la peau. Puis la zone rouge présente des gonflements et peut devenir violette, éventuellement liée à une perte de morceaux de peaux et une sécheresse cutanée. Puis on observe une nécrose des couches profondes de la peau, et laisse apparaître la graisse ou l’os que protègent habituellement la peau. Enfin, toute la peau a disparu sur la zone touchée, et laisse place à une débâcle de graisse sous-cutanée et de muscles exposés à l’air libre, qui suinte et purule et dégage une odeur nauséabonde.

Quelle est la cause de l’ulcère ?

Les causes d’un ulcère peuvent être psychiques, physiques ou mêmes sociales. Un maintien trop long dans la même position (allongé, assis dans un fauteuil roulant), ou une pression prolongée sur une partie de la peau, peut favoriser l’apparition d’escarre, aussi appelé ulcère de décubitus ou plaie de pression. Une irritation comme une croûte ou un bouton trop gratté peut s’infecter et virer à l’ulcère. Une insuffisance veineuse peut également être à la source d’un ulcère : en effet, les tissus qui ne sont pas assez irrigués en sang et en lymphe accueillent plus volontiers des ulcères. C’est pour cela qu’il est important pour les personnes souffrant d’insuffisance veineuse de porter des bas de contention pour prévenir les ulcères. Enfin, la cause d’un ulcère peut être une bactérie, la fameuse Helicobacter pylori, qui provoque des ulcères d’estomac.

Comment reconnaître un ulcère de l’estomac ?

La forme la plus courante d’ulcère est, comme dit plus haut, l’ulcère à l’estomac. On l’appelle également ulcère gastro-duodénal, regroupant les terminologies d’ulcère gastrique et d’ulcère duodénal. Un ulcère gastrique concerne l’estomac, relié au duodénum par le pylore, et un ulcère duodénal concerne le duodénum, qui est le segment initial de l’intestin grêle.

Le système digestif pâtit largement des ulcères à l’estomac : douleurs abdominales, douleurs gastriques, brûlures, crampes d’estomac.. Souvent le patient souffre lorsque les plaies présentes à l’intérieur de l’estomac entrent en contact avec un aliment acide. Dans quarante pour cent des cas, l’ulcère gastrique se résorbe automatiquement en quelques semaines. Il peut cependant entraîner des complications, comme une hémorragie interne entraînant la production de selles noires.

L’origine de cet ulcère a été découvert par Barry J. Marshall et J. Robin Warren, qui ont reçu à ce propos le Prix Nobel de Médecineen l’an 2005. En effet, la cause de l’ulcère à l’estomac, longtemps perçue comme psychosomatique, est en réalité une bactérie du nom de Helicobacter pylori , qui attaque les muqueuses de l’estomac.

Il ne faut pas confondre un ulcère avec une gastrite ou une gastro-entérite aiguë. La gastrite est une inflammation de l’estomac, et la gastro-entérite est une complication de cette inflammation. Pour l’ulcère, les symptômes sont plus violents que ceux d’une gastrite. Notamment, on peut notifier des crampes abdominales, des ballonnements, une sensation d’inconfort et de brûlure au dessus du nombril, un inconfort au niveau de l’abdomen qui peut survenir à tout moment.

Ulcère à l’estomac : quels remèdes ?

Souvent la guérison d’ulcères à l’estomac n’est jamais totale. Pour prévenir leur apparition, il est recommandé de diminuer sa consommation de tabac (voire d’arrêter totalement le tabagisme), d’alcool et d’adopter un mode de vie plus sain (perdre du poids, manger des fromages riches en probiotiques). La surconsommation de médicaments qui agressent l’estomac, comme les anti-inflammatoires ou l’aspirine, augmentent considérablement les risques de contracter un ulcère.

De manière générale, c’est par la constitution d’une flore intestinale résistante, à l’aide de probiotiques et de prébiotiques, pour permettre la cicatrisation de la paroi intestinale et prévenir une récidive.  Le Bétel ou Piper Betle est traditionnellement utilisé par les peuplades d’Asie du Sud-Est (Malaisie, Inde, Indonésie) comme anti-infectieux et anti-inflammatoire pour soigner les ulcères.

Toute l’actualité de la santé naturelle

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.