Thyroïde : alerte fausses informations (Fake news) !

Chère lectrice, cher lecteur,

Je ne souhaite à personne de vivre un jour un tel calvaire.

Imaginez :

Vous passez simplement votre main dans vos cheveux.

Et là, de grosses touffes se détachent en lambeaux et vous restent dans la main ! Ce n’est même pas la peine de tirer dessus, les boules viennent d’elles-mêmes, les unes après les autres…

Un coup d’œil dans le miroir…Ce n’est plus vous !

Votre crâne est découvert, luisant, mis à nu par des trous béants dans votre chevelure.

Ça ressemble à un cauchemar et pourtant, c’est bien réel.…

Que s’est-il passé ? Comment les autres vont-ils réagir en voyant ça ? Est-ce vraiment aussi catastrophique que ce que vous voyez, vous ?

Vous avez le cœur qui palpite, et ce n’est que le début.

C’était prévisible !

Vous pensez que tout est arrivé en un instant…mais la vérité est que c’était parfaitement prévisible.

Ce n’est pas le « hasard » qui a pris vos cheveux et bouleversé votre apparence. C’est le silence coupable des autorités au sujet d’un médicament.

Oui ! Vous avez bien lu.

Les autorités médicales savent parfaitement que 3 millions de Français, hommes et femmes confondus, sont concernés par ce désastre.

Elles continuent pourtant de faire l’autruche, alors que plus de 200 000 personnes se plaignent d’effets secondaires épouvantables [1].

Pourtant il suffit de discuter autour de soi, ou de faire un tour sur les forums internet pour découvrir la réalité cachée de ce que vivent les patients :

« Je n’ose plus me laver la tête. Je perds mes cheveux dès que je les brosse. En décembre, je serai chauve…» Véronique, 65 ans

« Depuis le début de l’été, mes yeux et mon visage sont enflés. Impossible d’expliquer ma prise de six kilos » Marie, 43 ans.

« Je ressens toujours une extrême fatigue, je n’émerge pas. Je dois m’asseoir après avoir débarrassé le lave-vaisselle… » Chantal, 67 ans.

« Je suis obligé de prendre des cachets pour dormir. J’ai dû m’arrêter trois fois sur le trajet pour venir ici, je n’avais plus de souffle. J’ai des crampes en mettant mes chaussettes le matin. » Henri, 72 ans.

« Effets secondaires : vertige. Grosse fatigue chute de cheveux importante insomnie »,
Monique.

« Je me sens très fatiguée, mes jambes tremblent, je dors très mal, beaucoup de transpiration (ce que j’ignorais avant) perte de cheveux, maux de tête… » Marie-José, 69 ans.

On pourrait allonger cette liste à l’infini.

Le plus révoltant, c’est ce que révèle l’enquête explosive de la revue Révélations Santé & Bien-Être dans sa dernière édition : il existe des alternatives naturelles pour vous soigner SANS ce médicament !

Manipulation de bas-étage !

Avant d’aller plus loin, je dois vous en dire plus sur le médicament en question.

D’ailleurs vous l’aviez peut-être reconnu, il s’agit bien sûr du Levothyrox.

Il est prescrit comme traitement substitutif pour remplacer la thyroxine naturelle lorsque celle-ci n’est plus sécrétée en quantité suffisante par la thyroïde[3].

Mais derrière ce médicament se cache une véritable affaire d’Etat !

Le Levothyrox est en effet un traitement que les malades de la thyroïde doivent généralement prendre toute leur vie.

Vous le savez, depuis mars 2017 le laboratoire Merck a décidé d’arrêter de fabriquer l’ancienne formule du Levothyrox, et c’est ainsi que TROIS millions de Français se sont retrouvés pris au piège, obligés de prendre une nouvelle formule qui démolit leurs vies.

Suite aux protestations de milliers de patients, Merck a été condamné à fournir « sans délai » l’ancienne formule du Levothyrox aux pharmacies françaises.

200 000 boîtes de l’ancienne formule ont été distribuées.

Fin de l’histoire ? Au contraire…

Faites le vrai bon choix pour votre thyroïde

Cette solution est temporaire.

Avec 200 000 boîtes et 8 dosages différents pour 28 000 pharmacies en France, il n’y a, pour chaque prescription, qu’une seule boîte par pharmacie

Autant dire que ces boîtes jouent le rôle d’un leurre pour apaiser temporairement la colère des malades.

Selon les prévisions du laboratoire et de l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament), les Français n’auront accès à l’ancienne formule du Levothyrox que jusqu’en mars 2018…

Le laboratoire Merck fait bien sûr le pari que les Français se résigneront à accepter le nouveau médicament, malgré les effets secondaires.

« Après tout, on fait des perruques très bien aujourd’hui ? »

Mais ce qu’il « oublie » de vous dire, c’est que vous pouvez parfaitement faire un choix radicalement différent pour soigner votre thyroïde.

LA VERITE : très peu de personnes ont vraiment besoin du Levothyrox

Je sais que cela semble insensé tant le Levothyrox fait partie de la vie quotidienne de millions de personnes, mais la réalité est que peu de gens ont réellement besoin d’un médicament pour soigner leur thyroïde.

C’est pourtant ce que révèle dossier exceptionnel de la revue Révélations Santé & Bien-Être du mois de mars.

Vous allez découvrir que pour de très nombreuses personnes déclarées « malades de la thyroïde », une méthode naturelle, permet de régler définitivement le problème.

Et ceci sans aucun effet indésirable.

Mais attention : vous ne devez surtout pas arrêter le traitement du jour au lendemain.

La thyroïde est extrêmement sensible aux changements et il faut toujours la traiter avec grande prudence.

Ce mois-ci, la revue Révélations Santé & Bien-Être vous explique dans un guide complet le détail de cette stratégie naturelle pour votre thyroïde.

Et cela commence par éviter les fake news (fausses informations) de la médecine officielle.

Analyses TSH : attention à la supercherie

Pour vérifier si votre thyroïde est malade on mesure en effet le taux de TSH (thyréostimuline).

Plus votre TSH est élevée, plus votre thyroïde est déficiente.

Sauf que les valeurs considérées comme acceptables ne font l’objet…d’aucun consensus scientifique.

Certains endocrinologues considèrent qu’une TSH normale devrait être inférieure à 3 mUI/L, d’autres à 2,5 mUI/L, etc.

Pour faire simple, c’est comme si chaque gendarme pouvait décider du taux d’alcoolémie qu’il jugeait adapté pour que vous puissiez conduire votre voiture…

Dans le cas de la TSH, aucune étude ne permet de trancher clairement sur un taux précis et universel.

Surtout que les besoins en hormones sont différents d’une personne à l’autre, selon le moment de la journée, si l’on a fait du sport, si l’on est stressé ou si l’on a bien dormi.

Conséquence : de nombreux Français sont déclarés malades par leur médecin alors qu’ils sont en parfaite santé.

On vous prescrit des hormones de synthèse à vie alors que votre thyroïde fonctionne bien.

Ces médicaments rendent alors votre thyroïde paresseuse : avec le traitement, elle perd peu à peu sa capacité à produire elle-même des hormones.

Et c’est comme ça que vous devenez dépendant des médicaments pour le restant de vos jours.

Une aubaine pour l’industrie pharmaceutique…

Un peu moins pour vous…

Heureusement, il existe un test simple pour savoir si vous êtes réellement malade.

10 questions pour savoir à coup sûr si votre thyroïde est malade

Révélations Santé & Bien-Être vous propose un test complet et inédit pour faire le point sur votre thyroïde.

Certains symptômes ne vous surprendront pas : il faut par exemple vous demander si vous êtes souvent fatigué, en particulier le matin ;

Vous devez aussi être attentif à votre peau et à la santé de vos ongles. D’autres indices méconnus permettent de déterminer l’état de votre thyroïde :

  • Votre humeur (et pas seulement la baisse de moral)
  • Des douleurs à des endroits précis de votre corps
  • Différents signes visuels faciles à reconnaître
  • Des sensations particulières (notamment dans les mains et les pieds)
  • Etc.

Mais si vous ne voulez pas finir votre vie sous Levothyrox, il y a une chose encore plus importante à savoir.

Levothyrox : aucun bienfait ! 

Des chercheurs ont analysé 195 études scientifiques sur les moyens de soigner la thyroïde[4].

C’est la plus large méta-analyse jamais menée sur l’utilité des traitements contre l’hypothyroïdie. Elle a été publiée dans le JAMA, Le Journal of the American Medical Association, une revue à comité de lecture parmi les plus respectées au monde.

Pour chaque étude, les scientifiques ont vérifié scrupuleusement la qualité du travail et les résultats obtenus.

Et après des mois de recherches minutieuses, ils n’ont découvert…

Aucun bienfait des médicaments comme le Levothyrox pour de très nombreux patients.

C’est un verdict ahurissant, qui devrait faire la UNE des médias du monde entier.

Que ce soit pour améliorer la qualité de vie, diminuer les risques d’autres pathologies ou même pour éviter une aggravation, il n’y aurait AUCUN BIENFAIT !!!!

« Les conséquences de la maladie thyroïdienne subclinique sont minimes et nous recommandons de ne pas traiter systématiquement les patients présentant des taux de TSH inférieur à 10 mUI/L », concluent les auteurs de l’étude.

Non seulement ces traitements rendent les patients dépendants et exposent à de graves effets secondaires…

Mais en plus ils ne servent à rien !!!

Maintenant tenez-vous bien : alors qu’on continue à prescrire le Levothyrox à tour de bras, savez-vous de quand date cette étude ?

2004. Il y a presque 15 ans !

Le plus scandaleux, c’est que la plupart de ces personnes pourraient mener une vie normale grâce à une stratégie 100 % naturelle.

La première question à vous poser

Le dossier Spécial thyroïde de Révélations Santé & Bien-Être vous révèle un autre test à réaliser pour identifier une carence bien particulière, qui affaiblit votre thyroïde.

Vous saurez très vite, et même sans avoir de connaissance en chimie, si vous avez besoin d’être supplémenté.

Cela vous évite d’effectuer des examens en laboratoire souvent très chers (et pas toujours fiables).

Nous vous précisons bien sûr quels compléments privilégier, les dosages exacts à prendre et où commander des gélules de qualité.

Cette carence touche aujourd’hui un Français sur quatre, et c’est la première chose que vous devez vérifier.

Mais il faut aussi aller plus loin.

Vous découvrirez non seulement l’alimentation spécifique qui aide votre thyroïde à bien fonctionner.

Mais aussi de nombreux conseils que vous ne trouverez nulle part ailleurs :
Pourquoi certains oléagineux (comme les noix du Brésil) devraient avoir une place centrale dans votre alimentation, 

  • Sans cette vitamine, vos hormones thyroïdiennes ne pourraient pas pénétrer dans vos cellules (avec une liste de laboratoires fiables où vous procurer cette vitamine),
  • Les boissons à éviter de toute urgence pendant le repas (certaines risquent de vous surprendre),
  • 2 sels minéraux (et comment en faire le plein grâce à l’alimentation),
  • Hashimoto: tout ce que vous devez savoir pour éviter l’autodestruction de votre thyroïde (le régime qui a fait ses preuves, 2 types d’aliments à éviter de toute urgence, pourquoi le kéfir et le miso peuvent vous aider…)
  • Les activités qui agissent contre l’hypothyroïdie (notamment le yoga, mais aussi d’autres moins connus comme la cohérence cardiaque)
  • Etc.

Révélations Santé & Bien-Être vous révèle également des solutions concrètes pour vous protéger contre les agresseurs de votre thyroïde.

Le tueur invisible de votre thyroïde

Vous connaissez sûrement les dangers des métaux lourds. On les retrouve notamment dans certains poissons (comme le thon ou le flétan).

Vous verrez que ces métaux se cachent encore ailleurs, et que vous pouvez être contaminé même si votre alimentation est exclusivement bio.

Mais d’autres pièges pour votre thyroïde se cachent un peu partout autour de nous :

  • Un conservateur extrêmement problématique se cache dans certains savons, dentifrices, déodorants ou cosmétiques (lisez bien la liste des ingrédients),
  • Pollution, radiation, perturbateurs endocriniens : nos conseils pour limiter les expositions,
  • Etc.

Mais ce n’est pas tout.

D’autres causes qu’il ne faut surtout pas sous-estimer (et comment les éviter)

Il est aussi primordial de ne pas sous-estimer ces différentes causes :

Certaines personnes ont 3 fois plus de risque de souffrir de la thyroïde (ce dossier vous permet de savoir si vous êtes une personne à risque), 

  • Une cause méconnue d’insuffisance thyroïdienne (attention si vous avez plus de 50 ans),
  • Pourquoi les femmes doivent être extrêmement prudentes avec leur thyroïde (et ce qu’il faut faire à l’accouchement pour éviter d’être malade à vie),
  • Le pire ennemi de votre thyroïde (et les meilleures techniques pour s’en débarrasser),
  • Etc.

Face aux mensonges assumés des autorités de santé, ce dossier est un vrai kit de première urgence à consulter impérativement, avant de suivre aveuglément la voie du médicalement correct. 

Vous allez voir qu’il existe d’autres solutions que celles qu’on vous présente comme inéluctables. 

N’ayez pas peur !

Ce n’est pas parce que vous n’avez pas fait 8 ans d’études de médecine que vous n’êtes pas capables de comprendre le fonctionnement de votre corps, et surtout de ressentir ce qui est bon pour vous.

Ce dossier vous présente la situation de façon claire, compréhensible par tous, et vous expose les alternatives que vous aurez à choisir. Vous, et pas quelqu’un d’autre.

Je vous rappelle que si vous rejoignez le cercle de nos lecteurs, vous bénéficierez immédiatement de la garantie satisfait et remboursé. Même si vous ne souhaitez pas rester parmi notre communauté, vous pourrez quoi qu’il arrive conserver ce numéro Spécial thyroïde et profiter des conseils de santé inestimables qui y sont publiés.

C’est vraiment l’occasion ou jamais. Le seul risque à prendre serait de passer à côté.

D’autant que vous découvrirez dans ce numéro d’autres secrets extraordinaires pour la santé.

Sante Nature Innovation

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.