Télliano, Dalein et les soutiens électoraux : le malaise ?

Le malaise, l’agacement, la lassitude, le ras-le-bol, etc. On ne sait plus comment appeler le climat qui existe actuellement entre Dalein Diallo et Telliano. Deux alliés qui font du chemin depuis des années. Deux complices qui tirent profit des 500 millions GNF, etc. Avec la tenue des communales et les concessions mutuelles entre RPG et UFDG qui ont pris de court tous les leaders politiques, le ciel se dégage d’un côté et s’assombrit de l’autre.

C’est ainsi que le RDIG, à travers la voix de Jean-Marc Telliano monte sur ses grands chevaux pour dénoncer l’attitude de l’UFDG. Extrait : « Il y a des endroits où j’ai deux conseillers, le RPG qui en a 14 me concède l’exécutif (…), jusqu’ici je n’ai pas obtenu d’accords avec l’UFDG. Il serait souhaitable qu’on ait un accord, mais si je ne trouve pas un accord avec l’UFDG, je suis obligé d’accepter la main tendue du RPG. Je n’aurais pas le choix, parce que la base est catégorique là-dessus. Vous m’avez vu accompagner Cellou (pendant la campagne), on a sillonné ensemble toute la moyenne Guinée. »

En attendant, « Je n’ai jamais parlé de divorce avec l’UFDG, ni de quoi que ce soit. Je ne suis pas en colère contre l’UFDG même si chacun à sa façon de s’exprimer. »  Dalein est tout de même tranchant : « Les partis qui sont allés aux élections peuvent nouer des alliances en fonction de leurs intérêts. Ce n’est pas une question de dire ça arrange ou ça n’arrange pas. Nous étions tous en compétition. En fonction des intérêts de chaque parti, on peut voir avec qui on peut nouer des alliances pour gagner ; et, je pense que ça fait partie du combat démocratique. »

Comprendra qui voudra…

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.