Dernières infos

Les tablettes et les cabris de Condé: Bah Oury se prononce…

Les tablettes et les cabris de Condé: Bah Oury se prononce…

Bah Oury trouve qu’il«n’est pas du tout acceptable que ces enfants invectivent le président de la République parce qu’à travers lui, c’est toute la nation. Donc il y a des limites à ne pas franchir. »

Par rapport au comportement du président lui-même qui a qualifié les étudiants de cabris, d’ignorants de l’Afrique, d’indignes, etc., excusez du peu et en présence des étrangers, invités à l’occasion du forum de l’étudiant, Bah Oury estime que chacun d’entre nous est humain. Comme pour absoudre Alpha Condé. Et de justifier : « On peut avoir des fois des attitudes qui peuvent ne pas être les attitudes les plus appropriées pour certaines situations. C’est le cas lors de l’inauguration de ce forum des étudiants guinéens. C’est tout à fait humain mais de l’autre côté aussi, je pense que les enfants ont le droit de réclamer ce qui a été promis. »

Sans le dire, Bah Oury estime que le président n’a récolté que ce qu’il a semé, car,  « Si on transgresse toutes les règles, il va de soi que c’est un climat d’ingouvernabilité qui peut s’instaurer. » Alpha Condé saura apprécier.

En attendant, au niveau du RPG et à la Présidence, on tente de calmer le jeu. De son côté, le président qui avait déclaré tout arrêter a reconsidéré sa mesure. Un communiqué du Bureau de presse de la Présidence de la République avait traduit, quelques heures après la bourde, les excuses plates et bien subtiles d’Alpha Condé. Selon la Présidence, Alpha Condé se dit être « déterminé à relever le défi de l’Education, convaincu que pour bâtir une grande nation, parvenir à un développement économique et social durable, il faut une jeunesse bien formée, consciente de ses droits et de ses devoirs et en phase totale avec son époque. »

C’est lui qui sait !

Jeanne Fofana, Kababchir.com

 

A propos de l'auteur

Articles similaires