Sydia Touré et Dalein Diallo : l’orage passe…timidement

Entre Dalein Diallo et Sydia Touré c’était presque devenu de l’animosité. Cela, après avoir été poussé à la sortie du carcan des opposants, pour se faire miroiter le fameux poste dit Haut représentant du chef de l’Etat. Le mariage aura tourné court.

Sydia Touré n’a de cesse de déclarer qu’il ne perçoit aucun sou de l’Etat et revendique du coup son appartenance à l’opposition, malgré que l’UFR ait eu un cadre dans le gouvernement Saïd Fofana et celui de Mamadi Youla. En la personne de Mohamed Tall, ex ministre de l’Elevage et de la protection animale. Des piques qui brisent une carrière politique ont été envoyées à Dalein, appelé avec dérision par l’UFR, ‘’Partenaire du chef de l’Etat’’.

De guerre lasse, les deux anciens Premiers ministres trouvent aujourd’hui de mettre leur guéguerre à côté et de s’occuper de l’essentiel : chasser Alpha Condé par les urnes et restaurer l’Etat et…le pays. Les deux en somme dont l’actuel président peine à réhabiliter, à cause d’un amateurisme rampant. Les dernières sorties de Dalein est plutôt favorable à Sydia. Celui-ci aussi tente de ménager son allié d’hier en l’invitant à l’ouverture : « Cellou est un ancien collaborateur. Nous avons des relations assez fraternelles. Je lui dis toujours la même chose : Il faut qu’il s’ouvrir un peu plus. Lui et moi, nous sommes tous des libéraux. On est vice-présidents de l’Internationale Libéral. Nous recevons les [mêmes] rapports sur la corruption en Guinée. On avait des raisons d’aller de l’avant. »

L’orage passe donc…timidement. Mais, cela ne doit pas enchanter Alpha Condé. C’est connu. Mais, en politique, comme à la guerre, on défend ses intérêts. Qui dira mieux ?

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.