Sydia le faiseur de rois aux Communes : l’UFR pouvait-elle mieux ?

Sortie grandie aux législatives en raflant sans pitié la Commune de Kaloum, l’UFR devrait pouvoir affiché une performance jamais égalée, au lieu de chuter et se réduire en simple faiseur de rois et éternel 3è. En réalité, c’est la conséquence imprévisible du rapprochement entre Alpha Condé et Sydia Touré.

Pour l’un, c’est pour faire payer à Dalein son refus de la candidature unique, pour l’autre, c’est la meilleure façon d’affaiblir un chef de file de l’opposition qui bat tous les jours le pavé pour exiger les élections et le respect des libertés collectives et individuelles, bref du jeu démocratique. Comme dans de pareilles épreuves, il y a souvent un gagnant et un perdant.

Le gagnant ? Alpha Condé, lui qui a réussi à désarticuler l’opposition républicaine et créer une certaine tension entre les différents leaders politiques. Aujourd’hui, l’UFR en est sortie la grande perdante, celle qui se limite à faire des rois dans certaines Communes. Pouvait-elle en faire mieux ? Certes, le RPG sérieusement sonné à l’issue de la joute a besoin de bien des alliances pour s’assurer de la gestion d’une Mairie, avec ‘’la majorité absolue’’.

L’UFR est actuellement convoitée par tous. Mais surtout par le parti au pouvoir, en dépité du manque de protocole d’alliances. Pour certainement tenter de sortir la tête de l’eau, Sydia voudrait bien aller chez Dalein pour trouver au moins une ou deux grosses Communes. Exceptée Kaloum, déjà dans l’escarcelle de Kaloum Yigui. La pagaille vécue samedi au siège de l’UFR en dit long sur la mauvaise posture des leaders de cette formation politique. Les jeunes réclament la tête de bien des responsables. Sydia est en train de ménager la chèvre et le chou. Il n’a d’ailleurs même pas de choix. C’est pourquoi, il est très attendu dans les prochaines alliances qu’il nouera.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.