Stress : penser à son conjoint permet de réguler sa tension artérielle

Des chercheurs recommandent aux personnes qui doivent vivre un épisode stressant durant leur journée de focaliser leurs pensées sur leur partenaire amoureux. Un moyen simple mais tout aussi efficace pour réduire sa tension artérielle que le fait de le voir réellement.

Pour maîtriser son hypertension artérielle, plusieurs règles d’hygiène de vie sont à suivre au quotidien, comme manger cinq fruits et légumes par jour, pratiquer au moins 30 minutes d’activité physique, au mieux chaque jour, sinon au moins trois fois par semaine, ne pas fumer et réduire sa consommation d’alcool. Mais que faire en cas de pic de stress important ? Des psychologues de l’Université de l’Arizona donnent une simple astuce à suivre : selon eux, penser à son partenaire amoureux peut aider à le diminuer, aussi efficacement que si la personne en question se trouvait dans la même pièce.

 

Pour leur étude, 102 participants ont été invités à effectuer une tâche stressante psychologiquement : plonger un pied dans de l’eau d’une température n’excédant pas les 4°. Les chercheurs ont mesuré leur tension artérielle et fréquence cardiaque avant, pendant et après cette tâche. Les participants, qui vivaient tous une relation amoureuse engagée, ont été assignés dans trois groupes différents. Soit ils avaient leur partenaire amoureux assis avec eux pendant la tâche, ou reçu pour instruction de penser à lui comme source de soutien, ou encore reçu la consigne de penser à leur journée.

Un réflexe qui peut s’appliquer à tout moment

Les résultats ont montré que la pression artérielle en réponse au stress causé par l’eau froide des personnes qui avaient bénéficié de la présence leur partenaire dans la même pièce, ou qui avaient reçu comme consigne de penser à lui, était moins importante que celle des participants qui avaient visualisé mentalement leur journée. Par ailleurs, cet effet bénéfique sur la réactivité de la tension artérielle était tout aussi puissant, que le partenaire soit physiquement présent ou simplement dans les pensées de la personne. Cette expérience vient confirmer les précédentes conclusions établies sur ce sujet.

A propos de ces nouveaux travaux scientifiques, les chercheurs estiment que leurs conclusions peuvent aider à expliquer, du moins en partie, pourquoi les relations amoureuses de qualité sont systématiquement associées à des résultats positifs pour la santé dans la littérature scientifique. « Cela suggère, dans un sens, que le fait d’être dans une bonne relation amoureuse peut permettre de mieux faire face au stress et de réduire le niveau de réactivité cardiovasculaire lié à ce stress tout au long de la journée », explique dans un communiqué le Pr Kyle Bourassa, principal auteur de l’étude.

Les participants de cette étude étaient des étudiants, et la prochaine étape consisterait à renouveler l’expérience avec des participants de différentes tranches d’âge. Si les résultats sont concluants, les chercheurs sont persuadés que cet exercice mental pourrait s’appliquer au quotidien. « Il existe de nombreuses situations, comme le travail, des examens scolaires ou des procédures médicales, dans lesquelles il serait avantageux de limiter notre degré de réactivité de la tension artérielle et ces résultats suggèrent que pour ce faire, une approche relationnelle peut être assez puissante », concluent-ils.

https://www.parents.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.