Sortie du Popov-militant : Dalein, encore avec langue de bois !

Visé ouvertement par la déclaration fallacieuse d’Alexandre Bregadzé, Dalein Diallo épouse plutôt une réaction à la langue de bois, loin à la proportionnelle de la forfaiture du Popov-militant, signant, la main sur le palpitant que  « Les Constitutions ne sont pas ni dogme, ni Bible, ni Coran. » Et donc, susceptibles de révision synonyme de 3è mandat pour Alpha Condé.

Le principal leader de l’opposition guinéenne a donc tenté de ménager le chou et la chèvre, alors que le diplomate RPGiste est à sa seconde sortie visant Dalein Diallo pour l’essentiel. A sa sortie d’une plénière, le président de l’UFDG déclare : «Nous allons aussi saisir le gouvernement russe pour faire état de cette prise de position qui est contraire aux traditions du gouvernement russe dans ses relations avec les pays africains en général et la Guinée en particulier», a déclaré le chef de file de l’opposition, au nom de ses paires.

Certains Guinéens épris de démocratie auraient voulu entendre autre chose : manif par exemple avec des pancartes devant l’Ambassade de Russie en Guinée, pour mieux attirer l’attention du Kremlin, de Paris et de Navarre. Quitte à se faire gazer, mais, l’option aurait mieux portée. Avec cette seconde sortie maladroite du Popov-Rpgisteestampillant le principal adversaire d’Alpha Condé, Dalein devrait crier sa colère au lieu de le dédouaner : « Il s’est porté défenseur d’un troisième mandat. Il a été sans doute manipulé par Monsieur Alpha Condé lui-même. Nous savons qu’il est le représentant d’une grande nation, d’un grand pays qui a participé activement à la décolonisation du continent africain et qui a eu une relation exemplaire avec la Guinée dans le respect du principe de non-ingérence dans les affaires intérieures. Donc nous pensons qu’il ne tient pas cette position du gouvernement russe, nous sommes aussi convaincus qu’il ne tient pas cette position des autres ambassadeurs ; parce qu’il est le doyen du corps diplomatique et consulaire accrédité en Guinée et que lui-même il n’a pas suffisamment réfléchi. »

Une réaction jugée trop faible par rapport à la forfaiture. Cette langue de bois doit être bannie. La prochaine fois, le Popov va lui interdire de rouler dans Conakry !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.