Sidya fustige les propos de l’Ambassadeur Russe : « Il allume le feu chez nous »

Les réactions se multiplient après la sortie ratée de l’Ambassadeur russe en Guinée, qui prône un troisième mandat pour Alpha Condé.

Tout comme ses pairs de l’opposition et les acteurs de la Société civile, Sidya Touré n’est pas passé par mille chemins pour condamner les propos déshonorants de l’Ambassadeur russe.

Pour le Président de l’UFR, qui s’exprimait vendredi devant les hommes des médias, à l’occasion d’une cérémonie de présentation des vœux du nouvel an, « Les diplomates ont la possibilité d’évoquer chez nous les principes de bonne gouvernance, mais qui ne peuvent être basés que sur le texte fondamental que les guinéens se sont donnés ».

Toutefois, l’ancien Premier ministre rappelle par la même occasion : «  Quand vous allez au-delà de ça, je pense que cela n’est plus conforme aux bonnes mœurs. J’estime que c’est une très grave erreur. Notre diplomate s’est vraiment un peu fourvoyé. En rentrant dans tous ces détails, il allume un peu le feu chez nous. J’estime que ce n’est pas son rôle ».

Lors de la présentation des vœux au Chef de l’Etat, l’Ambassadeur russe, qui parlait au nom de ses collègues s’est ingérer dans les affaires intérieures de la Guinée. Alexandre Bregadzé  qui réitère son soutien aux actions du Président Alpha Condé, prône un troisième mandat pour au président guinéen, allant jusqu’à affirmer que « les Constitutions ne sont pas ni dogme, ni Bible, ni Coran. Les Constitutions s’adaptent à la réalité.  Mais ce n’est pas les réalités qui s’adaptent aux Constitutions. »

Et pour conclure, le diplomate russe, dont les déclarations suscitent la colère et l’indignation des guinéens dans leur majorité, a rappelé ce fameux proverbe Russe : « On ne change pas un cheval au milieu de la rivière », a-t-il conclu.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.