Dernières infos

SENSIBILISTION A KINDIA : Oyé Guilavogui véhicule le mauvais message

SENSIBILISTION A KINDIA : Oyé Guilavogui véhicule le mauvais message

Lors de ses dernières sorties au sujet de l’épidémie à virus Ebola, le chef de l’Etat avait pointé du doigt la mauvaise communication comme un des facteurs explicatifs de la propagation effrénée de la maladie. Ce que le président Alpha Condé ne savait par contre, c’est au sein même de son gouvernement, certains ne maîtrisent pas le bon message. Le ministre des Postes et Télécommunications ainsi que des NTI est de cette catégorie.

 

En effet, au cours d’une séance de sensibilisation dans la localité de Simbaraya, préfecture de Kindia, le ministre des Télécommunications, soucieux manifestement de convaincre son auditoire de la gravité de la maladie, a entamé par son discours par : «Cette maladie n’a pas de médicament, elle est inguérissable ». Or, ce message est justement celui que le chef de l’Etat a déploré récemment. Il avait notamment indiqué qu’en effrayant ainsi les populations, on les pousse naturellement à aller vers les solutions traditionnelles. Parce qu’on leur implicitement dit que la médecine moderne n’a pas de remède au mal qui les guette. Cette façon de communiquer peut bien entendu inciter les populations à adopter des comportements destinés à leur éviter d’attraper le mal. Mais une fois que quelqu’un est infecté, il n’est pas sûr qu’il se dirige de son plein vers les structures sanitaires. Parce qu’on lui a dit qu’il est inutile de s’y rendre.

 

Et pour ne rien arranger pour l’ensemble de l’équipe de sensibilisation, un autre agent de la DPS de Kindia, lui aussi, voulant informer les populations des modes de transmissions de la maladie, déclare : « Cette maladie se propage par la sueur, la salutation, les frottements ». Depuis quand et de quel expert a-t-on une fois appris qu’Ebola se transmettait par le biais de la salutation et des frottements ? On comprend mieux le problème que l’on a encore sur le terrain. En réalité, ce n’est pas que les populations sont particulièrement réticentes. Mais vu le caractère contradictoire des messages qu’on leur serve et surtout l’inexactitude de certains d’entre eux, on comprend bien qu’elles soient confuses et qu’elles ne sachent qui croire.

Anna Diakité, Kababachir.com    

A propos de l'auteur

Articles similaires

  • abdoulayebah

    Encore une fois chapeau, Mme Anna Diakité! Vous savez décrire avec des mots simples ce que vous voulez exprimer. Je ne me fatiguerai jamais de vous lire. Sachez, donc, que du coté de Nice ou de Rome, vous avez un admirateur!