Dernières infos

Sannoun (Labé) : une somme offerte en 2015 par le président divise les populations

Sannoun (Labé) : une somme offerte en 2015 par le président divise les populations

Les promesses  et dons  de campagne annoncés par le candidat Alpha Condé  lors de la présidentielle d’octobre 2015 secouent  certaines communes rurales du pays. Le dernier cas en date, c’est dans la sous-préfecture de  Sannoun où les cinquante millions divisent les jeunes et leurs responsables.

Quatre districts sur les sept de la sous-préfecture de Sanoun se sont mobilisés pour réclamer l’argent octroyé par le candidat Alpha Condé, lors de la campagne électorale en 2015.   

Selon Siradjo Diallo  porte-parole des jeunes : « L’argent que le président professeur Alpha Condé avait donné à la jeunesse de Sanoun  a été partagé dans les sept districts. Un groupe de jeunes monté par l’ancien maire qui se dit DSPJ  avait réclamé cette somme. La somme en entier c’était 50 000 millions GNF et chaque district avait eu 4 100 000 millions GNF.»

A la question de savoir, pourquoi les jeunes des districts ont exigé que l’argent soit partagé ? Ahmadou Korka Baldé répond : « C’est parce qu’il n’y avait pas la confiance entre les gouvernants de cette époque et la jeunesse. C’est-à-dire, les fonds qui étaient destinés au développement étaient toujours de fonds consommés. En vertu de cela, les jeunes se sont mobilisés pour dire que pour ne pas que les mêmes actions se répètent nous ne nous quitterons pas sans que le montant ne soit partagé. »

A la direction sous-préfectorale de la jeunesse (DSPJ), Mamadou Yaya Diallo réagit en ces termes : «  La somme était de 100 000 000 GNF et non 50 000 000 GNF. Les cinq districts ont eu chacun 6 000 000 GNF et les deux autres districts ont eu 5 000 000 GNF chacun. C’est ce qui fait une somme de quarante millions. Pour les autres soixante millions, seuls ceux qui ont partagé l’argent peuvent nous dire sa destination.»

Pour Amadou Korka Baldé, l’actuel DSPJ de Sannoun n’est reconnu ni par la jeunesse, ni par le sous-préfet : «  Le clan qui s’est auto proclamé DSPJ là sont venus faire entendre au nouveau président de la délégation spéciale qu’ils vont œuvrer pour le développement de Sanoun et se mettent à sa disposition celui-ci a eu confiance à ceux-ci ; et il les a imposés sans le consentement de la jeunesse. C’est pourquoi,  nous jeunesse de Sanoun on ne reconnait pas l’actuel DSPJ. Le sous-préfet ne lui reconnait pas. »

Selon les jeunes protestataires, parmi les sept districts de la sous-préfecture de Sanoun, seulement quatre sont concernés par le problème de cet argent.

Alpha Boubacar Kessema Diallo, correspondant Kabanews  à Labé

About The Author

Related posts