Dernières infos

Sale temps pour Docteur Sall, Directeur Général de l’hôpital régional de Labé

Sale temps pour Docteur Sall, Directeur Général de l’hôpital régional de Labé

Il aura fallu attendre la visite du ministre de la santé à Labé, Docteur Abdourahmane pour démasquer les pratiques non orthodoxes de Docteur Ataoulaye Sall, directeur général de l’hôpital régional. 

Un entretien aux allures de déballage s’est tenu dans la salle de réunion de l’hôpital régional où des révélations troublantes ont été faites incriminant le Directeur général. 

Quelques jours après une rencontre a été convoquée par le Gouverneur Sadou Keita  pour tenter de trouver une issue. 

Le correspondant régional de kababachir.com a suivis le dossier de près.

La rencontre a eu lieu dans la salle de conférence de la DPS de Labé où tous les problèmes ont été égrenés clairement sous la présidence du gouverneur Sadou Keita. 

« J’ai annoncé que c’est un débat sans tabou. il faudrait qu’on dépasse cette crainte où bien les présomptions si je parle on va m’enlever ou si je parle on va m’emprisonner. Donc, tour à tour les cadres ont demandé la parole ils se sont exprimé librement et on a recensé tous les problèmes. En fait, c’est un problème de gouvernance, il y’a d’abord la collaboration entre le Directeur Général et son adjoint et certainement avec d’autres chefs des services ensuite il y’a le problème de prime ce sont les deux principaux problèmes. »

Docteur Mamadou Houdi Bah le Directeur régional de la santé de Labé estime que ce sont des problèmes qu’on pouvait régler à l’interne : « Il y’a des gens qui pensent qu’en parlant devant le ministre qu’ils vont avoir quelque chose. Le DRS est là, le DPS est là, le Gouverneur est là et puis c’est notre première fois d’entendre ces revendications là. Heureusement monsieur le ministre leur a dit qu’il a d’autres visions, s’il y’a des petits problèmes comme des tensiomètres, des problèmes de tôles ça ce sont des choses à discuter au niveau des instances de l’hôpital qui sont chargeés de gérer ça pour ne pas dénoncé çà dans une grande réunion. »

Dans la résolution des problèmes, des instructions ont été données au premier responsable de l’hôpital : 

« Nous avons noté qu’il n’y pas de collaboration sincères entre le DG et son adjoint malgré que chacun d’eux a ses attributions, nous avons donc donné des conseils au Directeur général de mettre son adjoint en contribution dans l’exécution des tâches, il ne faudrait pas qu’il soit partout et nulle part. » Conclut le Gouverneur. 

A la fin de la rencontre, des engagements ont été pris de part et d’autre pour le bâton contre les dénonciateurs comme cela est de mise dans notre pays après des revendications.

Alpha Boubacar kessema Diallo, correspondant kabanews à Labé

 

About The Author

Related posts