Dernières infos

Rupture de jeûne à Sékhoutouréya : Alpha Condé, la presse et les 100 millions de FG

Rupture de jeûne à Sékhoutouréya : Alpha Condé, la presse et les 100 millions de FG

Le 15 juin dernier le Chef de l’Etat a invité une centaine des journalistes de la presse nationale et étrangère au palais Sékhoutouréya pour la rupture du jeûne. C’est une initiative que beaucoup de nos confrères attribuent à Tibou Kamara, son Conseiller personnel, qui tente le tout pour le tout, pour rapprocher Alpha Condé de la presse guinéenne.

Au cours de la rencontre, première du genre depuis qu’il est à la tête du pays, Alpha Condé a fait un tour de table pour saluer les journalistes, qui n’ont pas manqué de poser quelques doléances au Chef de l’Etat, notamment le fait d’accepter d’accorder des interviews avec la presse locale, comme il le Président de la République le fait souvent avec la presse étrangère.

Après la rupture de jeûne, Alpha Condé annonce l’octroi de 100 millions de francs guinéens aux 132 journalistes présents à la rencontre. Ce qui reviendra à 750 000 FG pour chaque journaliste ayant pris part à la rencontre.

Mais  ce geste symbolique du numéro un guinéen divise les hommes des médias. Si certains ont salué ce geste, bien qu’il soit modeste, d’autres par contre, ont senti une odeur de corruption et n’apprécient pas la manière.

Sur les réseaux sociaux les avis sont partagés : Pour cet internaute, ‘’Les sous indûment distribués aux journalistes ayant pris part au récent dîner présidentiel à Sekhoutoureya est un cheveu dans la soupe de la presse guinéenne, qui veut à la fois le beurre et l’argent du beurre. Et c’est bien dommage !’’, déplore-t-il.

Un autre confrère, estime de son côté que la presse guinéenne ne se limite pas seulement à Conakry.

‘’Pourquoi ceux de l’intérieur n’ont pas eu leur part de 750 000 gnf. Nous demandons à être reçu à la présidence aussi pour un déjeuner’’, lance-t-il à l’endroit du Chef de l’Etat.

Toutefois, ce confrère qui a pris part à la rencontre de Sékhoutouréya s’est réjoui du geste présidentiel. Il l’a dit sur sa page facebook.

‘’ Sans manquer à mon devoir et à ma conscience, je dis qu’au nombre des 132 convives, j’étais. J’ai dîné. Comme certains invités, j’ai eu à échanger avec lui sur un sujet qui intéresse particulièrement la presse guinéenne francophone dans sa globalité. J’ai été écouté, et j’ai été compris. Le président y a accédé.
A la fin du dîner au moment de se dire au revoir, j’ai empoché une enveloppe de 750.000 FG. Si c’est cela le crime que j’ai commis, alors je l’assume, car je ne manquerai pas à mes devoirs, moi qui sait bien ce qui serait et devrait être de mon devoir d’invité et du sens que j’accorde au geste de celui qui s’est donné le plaisir d’inviter et le droit de raccompagner.’’, s’est-il réjoui.

Soixante douze heures après la rencontre, les hommes des médias restent divisés sur cette manne financière de 100 millions de francs guinéens.

Abdoul Wahab Barry, Kababachir.com

 

A propos de l'auteur

Articles similaires