Dernières infos

Reprise des manifs : le cynisme de Damaro…

Reprise des manifs : le cynisme de Damaro…

Avec l’annonce des marches politiques, toutes les manœuvres et coups bas sont permis. D’un côté BantamaSow optent pour des contre manifestations, de l’autre, plus soft, on opte pour le cynisme. C’est le cas de Damaro Camara, l’un des acteurs du dialogue politique.

«Notre opposition est en train de devenir une opposition qui encourage et cultive la violence, qui encourage toutes les violences d’où qu’elles viennent, elle trouve que les gens qui sont violents ont toujours raison. Elle peut marcher, c’est un droit constitutionnel. Ce que je leur recommanderais, c’est qu’ils, (Opposants ndlr) soient suffisamment encadrés, il faut organiser une marche qui n’empêche pas les autres qui ne veulent pas marcher d’aller au travail. »

Jusque-là, tout vas bien. Mais Damaro enchaîne une façon de dire que si la marche a lieu, tout sera compromis.  « Je ne sais pas si au lendemain de leur marche, il y aura un chronogramme de la CENI, si au lendemain de leur marche, il y aura le budget pour les élections, si au lendemain de leur marche, il y aura un code, si au lendemain de leur marche, il y aura une loi sur la CENI. Je ne suis pas sûr », lâche-t-il. Par conséquent, « On est obligé d’aller sereinement. »

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

A propos de l'auteur

Articles similaires