Religion : Début de ramadan sur fonds de cherté de vie

Les fidèles musulmans de Guinée à l’instar de leurs coreligionnaires
du monde entament ce jeudi 17 mai, le mois saint de Ramadan. Un mois
de jeûne, de pénitence, mais aussi de prière et de bénédiction pour
tout musulman.
Cette année, le ramadan coïncide à un moment où le panier de la
ménagère est confronté à une rude épreuve.

Dans les familles, on se bat corps et âme pour trouver  avec quoi joindre les deux bouts.

Le pays sort à peine d’une période de grève des enseignants et des manifestations politiques, qui risque de reprendre dès après le mois de ramadan. D’ailleurs la crise politique et syndicale  est loin de trouver une issue.

Même si les prix des biens de premières nécessités sont restés
relativement stables au marché, contrairement à l’année dernière, il
est important  de rappeler que le pouvoir d’achat des guinéens chute tous les
jours.

Toutefois, le ramadan de cette année coïncide avec la période de manques, un fruit qui fait l’objet d’une large consommation.

De quoi combler le déficit alimentaire dans les ménages

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.