Quand Kassory demandait aux guinéens de dire « non à la dictature du RPG »

L’homme a changé au cours de l’histoire. Après avoir soutenu Alpha Condé lors du 2ème tour de la présidentielle de 2010, avec un score honorable de 0,66% (11778 voix) lors du premier tour de l’élection présidentielle de 2010, Kassory Fofana, qui s’est vu écarté de la gestion des affaires publiques, s’était lancé contre la gouvernance d’Alpha Condé.

Lors de la campagne électorale de 2013, Kassory Fofana, qui parlait de l’appartenance politique du pays, avait déclaré à Nzérékoré que « la Guinée appartient à tous les Guinéens. C’est pour cela que nous devons les uns et les autres nous donner la main, de dire non absolument, non rigoureusement non à la dictature du RPG. Le vote prochain des législatives nous donne cette occasion. Si nous ne faisons pas cela nous aurons livré hélas notre pays à un système de gestion de ce gouvernement sans vision, sans consistance, sans pertinence dans l’action gouvernementale .Le pays a besoin d’un changement qualitatif, changement qualitatif pour que la gouvernance d’exclusion qui marque l’heure du RPG cette gouvernance d’exclusion soit renvoyée du pays, ».

Aujourd’hui (2018), après avoir fondu son parti, le GPT dans le RPG, Kassory Fofana, qui est pressenti au poste de Premier ministre déclare : « Nous avons décidé volontairement, conscients des enjeux du pays, conscients de tous les efforts que le Pr. Alpha Condé est en train de déployer pour faire de la Guinée, le pays émergent dans le concert de la sous-région, nous avons donc décidé, mes collègues ici présents et moi, d’accompagner son action, puisque c’est un homme pressé. Il conduit la locomotive Guinée vers le progrès, nous joignons nos roues à cette locomotive pour accélérer le cours de l’histoire de la Guinée. C’est une approche volontariste qui n’a rien de circonstancielle ».

Et Kassory d’ajouter : «  C’est donc avec fierté et beaucoup d’enthousiasme que nous-mêmes, nous présidents, nos structures, nos militants venons accompagner le professeur Alpha Condé et élargir la grande famille du RPG. Je voudrai souligner ce que le ministre Tidiane a dit tantôt, pour rassurer ceux de nos membres dans nos différentes structures, ceux de nos militants que le président Alpha Condé est ouvert, il n y a pas de distinction entre militants d’origine et militants d’aujourd’hui. Il veut construire une Guinée unie. ».

La politique c’est aussi cette manière dont on se sert pour arriver à ses fins. Peut importe l’avis des militants à la base, qui payent pourtant le prix des conséquences des faits politiques.

Ibrahima Sory Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.