Dernières infos

Le processus de mise en place du Conseil national de la jeunesse contesté

Le processus de mise en place du Conseil national de la jeunesse contesté

Recommandé par la Charte africaine de la jeunesse, le processus de mise en place du Conseil national de la jeunesse (CNJ) est contesté par des organisations de la société civile guinéenne. Selon ces jeunes qui n’entendent pas louper sa phase de préparation, le processus « est en train d’être biaisé par le ministère de la Jeunesse » qui aurait exclu volontairement ces acteurs.

Selon nos informations, une réunion au cours de laquelle l’atmosphère était assez tendue entre Moustapha Naïté et certains leaders de mouvements regroupant des jeunes de la capitale s’est tenue le 8 mars dernier dans les locaux du ministère de la Jeunesse à Kaloum. Pendant la rencontre, M. Naïté les aurait accusés de vouloir saboter le processus qu’il dément être en phase de préparation.

Alors que la Charte africaine de la jeunesse est une initiative de la Guinée, le Conseil national de la jeunesse n’est toujours pas mis en place dans le pays. Ce que beaucoup n’arrivent pas à comprendre. Par ailleurs, la charte interdit aux ministères de la jeunesse locaux de mettre en place cette structure sans l’association des mouvements de jeunes, notamment ceux issus de la société civile.
Il y a quelques jours, des utilisateurs du réseau social Twitter ont interpelé en ligne le ministre Moustapha Naïté sur la question. Il leur a simplement répondu qu’il s’agissait d’une rumeur qui n’avait aucun fondement. En dépit de cette assurance, les suspicions ne sont pas entièrement dissipées. S’agit-il d’une accusation infondée comme l’assurent les autorités ou une tentative d’empêcher les jeunes d’avoir un conseil qui les représente? L’avenir nous en édifiera…
Thierno Diallo, Kababachir.com

About The Author

Related posts