Prix du carburant: le Syndicat accepte les 10 000 FG, mais exige un salaire de 10 millions

Prix du carburant: le Syndicat accepte les 10 000 FG, mais exige un salaire de 10 millions
Il a fallu attendre un mois de grève pour que l’intercentrale cède à la pression du gouvernement pour acepter désormais le prix du litre du carburant à 10 000 FG. Bien que la grève n’est toujours pas suspendue, alors que les activités économique ont repris de plus belle, l’inter centrale syndicale CNTG-USTG a une nouvelle fois deçu les travailleurs.
Se sentant affaibli, après un mois de grève sans résultat, l’inter centrale syndicale CNTG-USTG exige désormais le rehaussement du salaire à 10 millions de francs guinéens pour tous les travailleurs des secteurs publics et privés

«Comme le gouvernement tient à ses 10.000 GNF, nous demandons, et cela est non négociable, pour tous les secteurs : public, privé et mixte, 10 millions GNF sur le salaire. C’est-à-dire, celui qui prenait 450.000 auparavant comme salaire, devra prendre désormais dix millions quatre cent cinquante mille. La multiplication à 100% de la pension civile et militaire. Le SMIG qui était de 440.000 sera multiplié par 3 pour permettre au citoyen lambda de vivre décemment», a annoncé Mamadou Mansaré, porte-parole de l’inter centrale syndicale, dans son compte rendu.
Du côté du gouvernement, c’est la joie! on a tendance a donné raison au Premier Kassory, qui avait juré de démissionner si jamais le prix du carburant revenait à 8 000 FG, comme l’exigait le mouvement syndical et les forces sociales de Guinée.

L’inspecteur général du travail, qui s’est réjoui de cette avancée, indique pour sa part que les lignes ont bougé:
«Je crois qu’il était important que nous y allions. Je vais rendre compte à mes supérieurs pour que les prochains jours, nous puissions commencer les discussions sur les mesures d’accompagnement.»
Les négociations devront reprendre le mardi 14 Août prochain, où les différentes parties prenantes vont discuter sur les mesures d’accompagnement.
Mais après cette annonce de l’inter centrale syndicale, c’est la déception! Certains vont jusqu’à parler d’un aveu d’échec du mouvement syndical d’autres d’une corruption même des syndicalistes.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.