Dernières infos

Présidence commission UA : Alpha Condé, déjà à l’étroit ?

Présidence commission UA : Alpha Condé, déjà à l’étroit ?

Il a réclamé, il a imploré, il a pensé, il a rêvé. Alpha Condé est enfin au sommet de la présidence tournante de l’Union africaine. Il a fait ses yeux doux à son frère nigérien Issoufou et les autres candidats potentiels au poste. Finalement, il a été désigné par ses pairs africains. Il lui revient d’éteindre ces foyers de tension ou du moins, tenter de le faire.

Mais déjà, à Bissau où il est le médiateur, Alpha Condé n’est pas le bienvenu. Il a joué en revanche un rôle à Banjul en tandem avec son homologue mauritanien. Le président guinéen se sent tout de même à l’étroit dans son nouveau costume. A peine installé, il fait face au chaudron congolais. Là-bas, il doit pouvoir sensibiliser les parties en conflits surtout qu’il y a un accord signé mais dangereusement éprouvé le président Kabila. C’est du moins, ce que laisse croire Félix Tshisekedi, récemment à Conakry pour faire part des vives préoccupations des opposants congolais. Pour le fils d’Etienne, « Aujourd’hui, il y a des manœuvres dilatoires tendant à saboter cet accord et voilà pourquoi nous venons tirer cette sonnette d’alarme pour qu’on ramène les uns et les autres à la conscientisation et à la prise en compte de leur responsabilité pour pouvoir amener le pays vers des élections crédibles, donc vers une alternance démocratique. »

Parler d’accords chez Alpha Condé, c’est manifestement perdre son temps car, lui-même a des accords qu’il ne respecte jamais. On se demande vraiment comment le régime de Conakry pourra calmer les ardeurs ailleurs alors qu’à l’interne, la crise couve. Même au sein de sa propre formation politique.

Récemment, Dalein le principal opposant est allé à sa rencontre pour lui faire part du sabotage des accords signés par le Chef de l’Etat lui-même. Très vite à l’étroit, Alpha Condé a besoin de ses homologues ayant assumé des missions similaires afin de lui mettre les pieds à l’étrier. Le contraire sera un passage à vide. Une occasion manquée pour l’effectivité du slogan Guinea is back.

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

About The Author

Related posts