Paul Put, le nouveau sélectionneur du Syli national avait été condamné à 2 ans

Le nouveau sélectionneur du Syli national de Guinée, est un récidiviste de la justice belge. Paul Put, qui a été nommé récemment à la tête du Syli national sur près de 100 candidatures, avait été condamné à deux ans de prison avec sursis, par la 69e chambre du tribunal correctionnel de Bruxelles, rapporte la presse locale.

Selon nos confrères belges, l’ancien entraîneur du SK Lierse, avait été reconnu coupable de corruption pour avoir joué un rôle dans l’affaire des matches truqués en Belgique, en 2004 et 2005.

Le tribunal a condamné l’ancien entraîneur de football à une amende de 11.000 euros et à une confiscation d’environ 50.000 euros, une somme relative aux commissions perçues par Paul Put pour truquer les matches du SK Lierse, d’après le juge.

Celui-ci a considéré que Paul Put, qui était l’entraîneur du SK Lierse lors de la saison 2004-2005, et qui entraîne aujourd’hui l’équipe nationale du Burkina Faso, était coupable de corruption active pour avoir truqué des matches de football dans le championnat de première division en Belgique.

L’homme d’affaires chinois Zheyun Ye lui avait demandé à l’époque de proposer de l’argent à plusieurs joueurs de son club pour qu’ils perdent certains matches.

L’avocat de Paul Put avait plaidé l’acquittement de ce dernier au motif que le délai raisonnable pour être jugé était dépassé. Il avait également soutenu qu’il y avait eu contrainte irrésistible parce que son client avait été menacé de mort par Zheyun Ye pour qu’il accepte de truquer les matches.

Le tribunal avait écarté ces arguments à l’époque, constatant notamment que les menaces de l’homme d’affaires chinois à l’encontre de Paul Put avaient commencé plusieurs semaines après qu’aient eu lieu les premières rencontres truquées.

Cette décision de justice avait été à l’origine à l’époque de sa suspension comme sélectionneur de la Jordanie.

« La Fédération jordanienne de football (FJF) a suspendu son sélectionneur belge Paul Put dans l’attente de la « clarification » de ses démêlés avec la justice belge« , rapporte nos confrères de www.rtbf.be.

Extraits : ‘’La FJF a décidé de suspendre immédiatement le sélectionneur de l’équipe nationale dans l’attente de clarifications sur sa situation judiciaire en vue de prendre une décision finale« , indique-t-on dans un communiqué.

Justifiant le choix De Paul Put à la tête du Syli national, Anontio Souaré, président de la Féguifoot, a lui estimé qu’ « Il fallait quelqu’un qui, au minimum, soit allé en finale ou demi-finale de la Coupe d’Afrique des nations. Ou qui ait au minimum participé à la Coupe du monde ou aux barrages pour la Coupe du monde. Quand vous voulez devenir grand, il faut choisir de grandes personnes ».

En tout état de cause, le nouvel sélectionneur du Syli national a pour mission l’équipe nationale à la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 et la relance du football guinéen.

Jusqu’où ira Paul Put ? L’avenir nous le dira !

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.