Dernières infos

Ousmane Gaoual Diallo :une pépite…parlementaire !

Ousmane Gaoual Diallo :une pépite…parlementaire !

On ne sait pas s’il faut en rire ou en pleurer. Ousmane Gaoual Diallo lui sait que chaque gouvernance mérite ses hommes et femmes. Mais, lui, il déroge à la règle, en s’arcboutant mordicus sur le respect des lois, la Constitution et de la dignité humaine. Il le fait avec une bonne dose de savoir-faire. Parfois, avec une rigidité qui fâche. Même les membres de sa propre famille politique.

A l’image d’un éléphant dans un magasin de porcelaines, Gaoual broie tout à chaque fois qu’il estime que les lois sont érodées. C’est pourquoi, toujours les manches retroussées, il affronte, envoie des pics à des adversaires ou supposés comme tels. Souvent incompris – il n’en a cure – il dit ce qu’il pense souvent en référence aux lois de la République. Mardi au Parlement, il a essuyé des coassements de la part de la mouvance, notamment avec le même Aly Nabé et Cie.

Le député de Gaoual suggérant la mise à la retraite d’Alpha Condé, a provoqué l’ire de la majorité. « Gaoual tu es mal éduqué, mal élevé… ». Et du coup, ce sont les femmes de l’UFDG qui viennent à la rescousse. Un bon quart d’heure ce fut le brouhaha. Et finalement, c’est le même Gaoual qui calmait les siens.

Très habitué à de genres de joutes, la pépite parlementaire de l’UFDG qui sort d’une fâcherie avec Oussou Fofana, prend vraiment ses aises. Un éditorialiste le qualifie même d’enfant gâté, faisant référence aux ennuis judiciaires du député qui n’ont fait qu’ajouter la côte de popularité de tribun de Gaoual.

On en veut à cet homme, parce qu’il veut faire écourter le mandat d’Alpha Condé : « Je veux dire que plutôt qu’Alpha aura été déchu de son statut de Chef d’État mieux ce sera pour notre pays. La voie légale, c’est la procédure de destitution du Chef de l’État, une procédure que l’opposition a engagée au parlement depuis plus d’un an. Nous avons déposé une résolution que le groupe parlementaire du RPG n’arrive même pas et au mépris de la loi à accepter qu’il soit mis au débat. »

Autant être la cible des loups ou plutôt des … cabris. Seule différence, ce qu’il a promis aux populations de Gaoual, il l’a réalisé. Rappelez-lui, il ne va pas se fâcher. On vous le garantit.

Jeanne Fofana, kababachir.com

 

About The Author

Related posts