Dernières infos

Les NFD sans siège : le parti y voit « une main noire des adversaires » !

Les NFD sans siège : le parti y voit « une main noire des adversaires » !

Le parti de Mouctar Diallo, les Nouvelles forces démocratiques (NFD) est sans bureau. Celui occupé jusque-là par cette formation politique a été retiré par le bailleur. Le parti dénonce tout de suite cette « main noire des adversaires» tapis tant dans le pouvoir qu’au dans l’opposition, y compris le parti de Dalein Diallo (UFDG). Les NFD sont donc actuellement à la recherche d’un autre local.

C’est un SOS que Mouctar Diallo, au bercail depuis quelques jours, après des longues tournées en Afrique et en Occident a lancé mercredi matin au cours d’une émission radiophonique. Le chargé de communication a remis ça jeudi matin sur un autre média. Cette ‘’chasse à l’homme’’ intervient au moment même où les NFD et son alliée, l’UFDG ont consommé le divorce, après avoir porté Mouctar Diallo comme député issu du parti de Dalein Diallo. Mais, précise le leader des NFD, « Nous ne regrettons pas d’avoir soutenu l’UFDG, malgré sa décision unilatérale. »

Il regrette en revanche, « Ces nombreuses sorties de certains cadres de l’ex-alliée. Mais, ils doivent comprendre que nous ne sommes pas des adversaires. Notre adversaire commun c’est Alpha Condé. » Et de conclure : « Les NFD se sont senties très mal. Ce qui est valable hier ne l’est plus aujourd’hui. » C’est pourquoi, les NFD va se présenter seules aux prochaines échéances électorales : législatives, communales et présidentielle.

Récemment, Dalein Diallo Pour le président de l’UFDG, «Mouctar Diallo a le plein droit de présenter sa candidature pour la commune de Ratoma. » Seulement, un problème mais surtout une menace à peine voilée : « Qu’il sache qu’il n’aura pas le soutien des jeunes de l’axe Cosa-Hamdallaye». Des jeunes qui, récemment, se sont accrochés. Les uns pro-Mouctar, les autres, pro-Dalein.

Cette sortie de Dalein ne doit aucunement distraire les NFD, ce parti doit pouvoir se mesurer au lieu de continuer à profiter des grands partis pour exister.

C’est un challenge !

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

A propos de l'auteur

Articles similaires