Dernières infos

Multiples promesses d’Alpha Condé : et si c’était une maladie ?

Multiples promesses d’Alpha Condé : et si c’était une maladie ?

« Tout homme politique est, au sens fort du terme, un homme politique qui promet. » Alpha Condé s’est manifestement fait soûler par cet enseignement de Gilbert Keith Chesterton – 1874-1936 – La lune rouge de Meru. Le président guinéen en fait même de trop. A telle enseigne que c’est devenu presque une maladie chez lui.

Alpha Condé est obnubilé par des promesses. Pour un départ, les Guinéens rêvaient, salivaient et jubilaient, à chaque annonce, à chaque promesse. Depuis sept ans, c’est malheureusement les mêmes promesses qui s’allongent. A chaque sortie médiatique, un chapelet de promesses, une ritournelle liée aux opposants, à la corruption, au détournement, au patrimoine de l’Etat, etc. A son arrivée, en 2010, il s’est posé en rempart contre l’enrichissement illicite. Son régime n’a autant jamais facilité des détournements que maintenant. L’impunité règne en maîtresse absolue. Revenons aux promesses. Juste pour rafraîchir la mémoire, partons de la relance de la Sotelgui. Sept ans, toujours rien. Finalement, on apprend que les 50 millions USD des Chinois sont largement insuffisants.

D’accord, on passe au niveau d’Air Guinée. Là aussi même promesse. A peine cette promesse faite, Alpha Condé annonce encore et encoreAir Guinée Cargo. « Je vous annonce que très prochainement, nous aurons  l’occasion d’assister au lancement d’Air Guinée Cargo dont l’activité principale sera le transport de nos produits frais vers l’Europe », lançait le président guinéen, alors qu’il inaugurait Guinée Airlines, à Conakry. Mais quel itinéraire prendra cet autre avion en gestation…imaginaire ? Alpha Condé répond : « L’arrivée de cette nouvelle compagnie permettra de soutenir les producteurs locaux en leur permettant de tirer de meilleures parts de leurs activités. » Air Guinée ou Guinée Airlines ou encore Cargot, on ne sait vraiment pas ce motif des annonces farfelues du président.

Trépignant, Alpha Condé annonce des usines de transformations ici, de montage là, etc. usine de tomate, usine de purée de pomme de terre, usine de tablettes, usine de montage de tracteur, de camions, … Il ne reste plus qu’à aménager des domaines pour monter des Airbus A777. Plus récemment, c’est Kassory qui s’inscrit sur la liste : « Pour lutter contre les embouteillages à Conakry, et construire Conakry, à Boulbinet et dans d’autres quartiers, il va construire des immeubles. Les propriétaires auront des appartements dans ses immeubles.  On va construire des logements sociaux aussi à kobaya, de là-bas jusqu’à Sonfonia au niveau de l’université. » Que dire des autoroutes, des chemins de fer, du montage des tablettes, etc. ?

La Guinée est malade de son papa-promesses qui mise sur… la 4è révolution industrielle. Alpha Condé guérira-t-il de ces nombreuses promesses dont les Guinéens commencent à en avoir marre, avec des soulèvements, notamment dans l’arrière-pays ? Certainement pas. A moins qu’on ait une clinique, made in Guinea dans les astres, qui pourra bien s’en occuper. En attendant, dormez et rêvez…

 

Jeanne Fofana

 

About The Author

Related posts