Moïse Katumbi toujours favorable à une candidature unique mais quid de Jean-Pierre Bemba ?

Intervenant par vidéoconférence, samedi 10 juin, lors d’un meeting à Kinshasa, Moïse Katumbi a réaffirmé son souhait d’une candidature unique de l’opposition. Mais l’acquittement par la CPI de l’ancien vice-président Jean-Pierre Bemba, qui demeure très populaire dans le pays, pourrait bouleverser la donne.

Sous la chaleur assommante du soleil kinois, ils sont plusieurs milliers  à avoir fait le déplacement jusqu’à la place Sainte-Thérèse, dans la commune de N’Djili. Nuée de drapeaux, sono tonitruante, ambiance populaire… Rassemblés sous la bannière d’Ensemble, les partisans de l’opposant Moïse Katumbi se sont livrés, ce samedi, à une démonstration de force dans la capitale congolaise.

Exilé en Europe depuis deux ans en raison des poursuites judiciaires menées à son encontre, l’ancien gouverneur du Katanga s’est adressé à ses troupes par vidéoconférence.

IL N’Y A PAS D’EAU, PAS D’ÉLECTRICITÉ, PAS DE TRAVAIL. JE VAIS RENTRER POUR RÉSOUDRE TOUT CELA

« Je sais que vous souffrez, a-t-il déclaré à la foule – qui occupait toutefois moins de la moitié de la place. Il n’y a pas d’eau, pas d’électricité, pas de travail. Je vais rentrer pour résoudre tout cela. »

« Mon frère Félix Tshisekedi »

En écho à un communiqué publié le 25 mai, Moïse Katumbi a réaffirmé son souhait d’une candidature unique de l’opposition à la présidentielle, avec « [son] frère Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe ». Nulle mention, en revanche, de Jean-Pierre Bemba, dont il a simplement salué l’acquittement en appel, le 8 juin, devant la Cour pénale internationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.