Dernières infos

Mohamed Lamine Keita : qui est cet exclu de l’UFDG ?

Mohamed Lamine Keita : qui est cet exclu de l’UFDG ?

La trentaine révolue, Mohamed Lamine Keita qui occupait jusqu’à récemment un poste de communication UFDG en France est ce jeunot, originaire de Damby, petit village perdu sur les vastes plaines de Tougué mais dont les parents ont fini par s’établir à Wourondanta, de l’autre côté de la Préfecture. Le petit Lamine – comme il est appelé en famille – grandira à Pita auprès de son père, Ibrahima, actuel proviseur d’un Lycée là-bas.

Lamine, le bac en poche est orienté à l’Université Gamal Abdel Nasser à Conakry. N’ayant pas voulu du choix de son option, il s’oriente à l’ISSEG, un institut supérieur des sciences de l’éducation. Il est sous la tutelle de son oncle Hammady Keita qui exerçait un métier de caméraman photographe au rond-point de Hamdallaye. Celui-ci s’est bien occupé de son neveu, lorsque cet effronté s’est attaqué à Dadis et à sa gestion. Effrayé par des agents Lamine entame, avec son oncle, des démarches pour se retrouver en France. Bien des objets ont été vendus, y compris un vieil ordinateur. Lamine se retrouve au bord de la Seine.

Des papiers obtenus, il retourne au bercail, ignore son oncle, sa famille y compris son père qui vit encore à Pita et qui jouissait d’une grande audience au sein de l’UFDG. Certainement frappé par l’indifférence des siens, il se trouve un portable pour offrir à l’épouse de son oncle bienfaiteur. Comme pour se faire absoudre. Peine perdue. Toute la famille s’est insurgée contre un fils ingrat et insensible qui plonge dans un marigot politique qui est loin d’être le sien. Par manque de maturité. Mais, ce proche de Bah Oury qui le défend bec et ongles, dans une bassesse sans commune mesure – c’est Dalein qui a plaidé pour qu’il soit au sein du parti –s’attaque vertement au président du parti et autres responsables. Il est lâché. Son mentor aussi. Mais ils tentent d’exister à travers des invectives qu’ils envoient contre leur ex famille politique : l’UFDG.

Devenus de vrais encombrants mbatoula, Lamine et son mentor ne savent plus à quel allié se donner. Alpha Condé sur qui ils comptaient a bloqué le chemin de toutes autres rencontres à huis clos. Là-bas, les frustrés n’ont pas de place. Parce que peu fiables, aux yeux du locataire de Sékhoutouréya. En désespoir de cause, Alpha les confient une mission, celle de désintégrer le parti.

C’est dans cette logique que la dernière sortie de Lamine se résume à ceci : « Quand CellouDalein avait été prévenu par nous autres de sa mauvaise stratégie, il se bombait le torse malgré tout pour dire à qui voulait l’entendre, et ce par des cris sur tous les toits qu’il battrait le Président Alpha aux présidentielles de 2015, parce qu’il y avait de l’argent à amasser pour ses campagnes.  Nous avons néanmoins apprécié ses rêveries ou plutôt ses tromperies et lui avons fait notre proposition. Mais comme il s’était donné comme priorité d’éliminer politiquement BahOury au détriment des intérêts de l’UFDG et du peuple de Guinée, il fit fi de nos propositions et le coup K.O ne l’a vraiment pas raté la tronche. »

De telles sorties ne semblent point déstabiliser la principale force politique de l’opposition.

Lamine et son mentor, en débandade doivent le savoir à leurs dépens. Pauvre Lamine !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

About The Author

Related posts