Mensonge d’Etat à la 93è victime : ‘’Grenade’’, pour faire diversion

Curieuse coïncidence entre le corps de Boubacar Diallo – 93è victime de l’Axe, du régime d’Alpha Condé en moins de 10 ans – qu’on a fait voyager entre des morgues de Conakry et la dernière mise en scène du Procureur de Dixinn sur Grenade.

Les réseaux explosent : des noms sont déjà trouvés au magistrat de Dixinn. Inspecteur Colombo pour les uns, amateur du camp Boiro pour les autres, acteur des films hollywoodiens pour d’autres encore. Le régime qui est manifestement une école de gouvernement semble utiliser Boubacar Diallo alias ‘’Grenade’’ pour faire diversion et détourner l’opinion sur les sujets brûlants de l’heure : les marches de protestations des opposants, les velléités d’augmentation du prix du carburant à la pompe, les menaces de grève de la CNTG, les possibles coupures intempestives du courant. Mais aussi et surtout, la consultation assidue à propos de la modification de la constitution. Bref, le pouvoir s’est fait une trouvaille en temps opportun pour noyer le poisson et casser le rythme des manifs de l’opposition.

Pour y arriver, le procureur dont certains Internautes y compris des pros Alpha louent « les prouesses d’imaginations » livre aux médias, le jeudi, les prétendues photos du jeune, avec ses amis, en tenue militaire, avec un T-shirt de l’UFDG, posant entre autres avec Ousmane Gaoual Diallo, Halimatou Dalein Diallo. De toutes les façons, bien des interrogations sont en cours : qui armait Grenade, qui, selon le procureur tirait sur la foule et les forces de l’ordre ? Pourquoi c’est après 8 ans qu’on arrête Grenade ?  Sur combien de gendarmes et de policiers a-t-il tirés et dispose-t-on de statistiques encore? Des questions qui restent en suspens. Nous y reviendrons.

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.