M’bany Sangaré: la sextape oubliée ?

La simple évocation du nom – M’bany Sangaré – ramène à la honteuse sextape qui a fait le tour du monde et qui a bien heurté la pudeur et la morale de plus d’un. Encore plus qu’il était le secrétaire national de la jeunesse du RPG arc-en-ciel et responsable au ministère de la Jeunesse, sous le magister de Moustapha Naité.

Cette histoire est apparemment oubliée, il avait été démis le temps de tenter de distraire l’opinion avant de le ramener dans les affaires. Voilà que ce militant du parti au pouvoir revient avec une réelle promotion : Directeur général de l’Office Guinéen des Chargeurs (OGC) en remplacement de Sékou Camara, limogé il y a quelques semaines pour dit-on malversation financière. La peste qui remplace le choléra. On se rappelle qu’à l’époque, même les alliés avaient crié à la honte et à l’atteinte à la pudeur publique.

Parmi ceux-ci, un certain Patrice Sény Camara : « Le niveau des personnalités qui apparaissent dans cette vidéos. C’est vraiment dommage, puisse que la dignité d’une fonction Républicaine, exige un certain comportement. Nous avons été surpris comme tout le monde, de voir des images de ce genre apparaitre contre la morale. Des personnalités en situation de responsabilité qui se retrouveraient dans ce genre de situation, manifestement n’incarnent pas la dignité de leur fonction.Je crois que des responsabilités doivent être prises lorsqu’on est pris dans ce genre de situation. Le minimum de décence envers la République, c’est de démissionner avant d’être sanctionné. »

Les jours qui ont suivi, M’Bany Sangaré, alors secrétaire général du ministère de la Jeunesse fut remplacé par Sidiki Touré, ingénieur, précédemment directeur national des infrastructures socio-éducatives et de l’équipement dudit ministère. Dans la honteuse entreprise de M’bany, figurait un cadre d’une entreprise de BTP, bien proche d’Alpha Condé.

 

Plutôt ubuesque !

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.