Marche de soutien du RPG : division apparente ou diversion ?

Le RPG vit au rythme de la division créé et de la diversion voulue pour certainement occuper l’esprit de l’opinion au moment même où les opposants font appels à des villes mortes et à des manifs pacifiques pour réclamer beaucoup plus de libertés, du respect des accords, etc.

Ce mercredi, le parti au pouvoir, malgré les interdictions voulait manifester son soutien à Alpha Condé. Seulement, le parti présidentiel fait éclore une certaine friction interne. Après une réunion d’urgence, un des responsables de la communication a fait savoir à la presse locale : « Aujourd’hui, le RPG veut se manifester, nous n’allons pas casser. Les militants disent qu’il faut déposer les demandes pour manifester et on va déposer, on marchera. » Pendant ce temps, Damaro disait autre chose : « Le RPG ne marchera pas parce que c’est interdit. »  Sur Media Guinée, mardi, Sékou SouapéKourouma, ajoute : « On va se plier à la décision, c’est une interdiction. Il faut que la loi soit respectée. Le RPG ne marchera pas demain (mercredi, ndlr), le RPG va se plier à la décision des autorités de la ville de Conakry. »

Avec toutes ces scènes montées, on est tenté de croire à une simple diversion.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.