Marcelo et le Real Madrid piquent le PSG

Donné pour perdu il y a quelques mois encore, le Real Madrid s’est remobilisé pour éliminer le Paris SG et poursuivre sa route en Ligue des Champions. Non sans une satisfaction et un sentiment de revanche évidents.

« Il faut saluer le Real Madrid qui mérite sa qualification » (Thiago Motta), « le Real Madrid a été supérieur » (Thiago Silva), « le Real Madrid,c’est le Real Madrid, ce n’est pas n’importe qui »(Nasser Al-Khelaïfi). Éléments de langage ou simple constat, tout le Paris SG, du moins ses membres qui se sont exprimés face à la presse, se sont inclinés face à la supériorité du Real Madrid, qui les a donc éliminés de la Ligue des Champions en 8e de finale en les battant deux fois.

Ces deux succès, les Madrilènes les savourent, car ils ont eu la sensation que la campagne menée par les Rouge-et-Bleu avaient été un petit manque de respect envers leur histoire, surtout dans la plus prestigieuse des compétitions européennes, qu’ils ont remporté douze fois et dont ils sont les doubles tenants en titre. Marcelo, interrogé en zone mixte, n’a pas hésité à le rappeler, à sa manière. « Nous avons commencé comme s’il y avait eu 0-0 à l’aller. On a cherché à imposer notre jeu. On a souffert pendant quelques minutes, parce que le PSG a poussé. Mais on a su gérer et contrôler la rencontre », a confié le latéral avant de lancer une pique au PSG.

« Le football, ça se joue sur le terrain »

« Je crois que l’histoire du Real Madrid parle d’elle-même. Beaucoup doutaient de nous avant cette double confrontation. On n’a rien dit, on n’a pas donné d’interviewes, on a parlé sur le terrain, comme on le fait toujours. Il n’y a pas besoin de parler en dehors. Le football, ça se joue sur le terrain », a-t-il lâché. Même son de cloche pour le capitaine merengue Sergio Ramos, qui comme en conférence de presse de veille de match, a rappelé que rien ne pouvait intimider le Real.

« Comme je l’ai dit, les débats sur l’arbitrage, la pression des supporters, de la ville, ne changeraient rien. C’est le terrain que se jouent les matches », a-t-il conclu. Une leçon que le Paris SG retiendra. En attendant, c’est le Real Madrid qui, une fois encore (la huitième de rang), prend rendez-vous en quarts de finale de la coupe aux grandes oreilles . Une vieille, très vieille habitude…

http://www.footmercato.net

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.