Dernières infos

Mamou : panique dans les marchés suite à l’annonce du retrait des « anciens » billets de 5 000 francs

Mamou : panique dans les marchés suite à l’annonce du retrait des « anciens » billets de 5 000 francs

Alors que le retrait des « vieilles » coupures de 5 000 francs guinéens des séries 1985, 1998, 2006, 2010 et 2012 est repoussé jusqu’en avril prochain, les populations rurales ne semblent pas être informées de la récente annonce de la Banque centrale de la République de Guinée (BCRG).

C’est en tout cas ce que montre la panique qui a secoué certaines localités de la préfecture de Mamou (Moyenne-Guinée) où des habitants ont continué à croire que la date butoir du retrait de ces billets était toujours maintenue au 31 décembre 2016.

Selon nos informations, de Gnagara à Poredaka en passant par Gongoret et d’autres localités de la préfecture, certains citoyens ont refusé (ou continuer de refuser) d’échanger leurs produits contre les billets de banque concernés par cette décision des autorités bancaires.

Contacté par le site régional Foutanews qui couvre la région du Fouta Djallon (centre-nord de la Guinée), Abdoulaye Baldé, ancien administrateur de la Bicigui de Mamou désormais en service à Conakry a donné des précisions sur la procédure qui permettra à terme de les retirer de la circulation.

D’après le banquier, les « vieux » billets étaient utilisables dans les marchés jusqu’au 31 décembre 2016. Mais entre le 1er janvier et le 31 mars 2017, dit-il, les anciennes versions seront acceptées par les banques qui, à leur tour, feront les versements au niveau de la BCRG avant le 30 avril 2017.

Évoquant le cas des citoyens qui refusent ces billets, un employé d’une banque de la place qui a recquis l’anonymat a affirmé que des telles pratiques « portent atteinte à la valeur libératoire de la monnaie ». « Les commerçants ne doivent pas réfuser ces billets ayants cours légal », a-t-il estimé avant d’inviter les autorités compétentes à communiquer pour « une transaction apaisée à l’intérieur du pays ».

Thierno Diallo, Kababachir.com

About The Author

Related posts