Mairie de Matoto : L’UFDG signe et persiste : « Nous ne laisserons pas notre victoire »

Alors qu’un groupe de jeunes partisans du RPG-Arc-en-cil, ont tenté d’installer sans succès mercredi, Mamadouba Tos Camara à la tête de la Mairie de Matoto, l’UFDG de Cellou Dalein Diallo signe et persiste, il est hors de question de laisser Matoto des mains du parti au pouvoir.

Au cours d’une assemblée extraordinaire tenue au siège du parti, le Maire élu de l’UFDG est resté ferme sur sa décision. Pour Kalémodou Yansané, la résistance sera sans relâche.

«Je parle en tant que maire élu de Matoto. Je ne renoncerai pour rien au monde à cette victoire. On a tout vu, tout subi. C’est le moment de faire face. À partir de maintenant, la résistance sans relâche commence. Le pouvoir peut faire sortir mille blindés de l’armée. Nous ne laisserons pas notre victoire dans les mains des injustes. »

Pendant que le ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation demande la reprise des élections de l’exécutif communal, Kalémodou Yansané lui parle de son installation comme Maire de la Commune lundi prochain

« Nous attendons que le pouvoir m’installe comme maire élu de Matoto d’ici le lundi. Dépassé ce jour, vous les citoyens qui m’avez élu viendrez m’installer. Vous m’avez accompagné du début de la campagne jusqu’à cette victoire.

Je vous suis reconnaissant et je prie Dieu de me guider pour que je puisse prouver que je mérite votre confiance. », a déclaré le Maire contesté de l’UFDG devant les militants de sa formation politique.

De son côté, Cellou Dalein Diallo rappelle que son parti ne se laisser pas faire, « On a trop accepté ici au nom de la paix et au nom de l’unité. On a accepté la fraude, le vol, la violation des accords, la violation de la loi fondamentale, du code électoral et du code des collectivités. »

Mais cette fois-ci, ajoute le leader de l’opposition, « Pour Matoto, on n’acceptera pas. Mobilisez-vous à partir d’ici et dès maintenant pour dire non par tous les moyens légaux. Cette fois-ci, je vous demande, mes chers frères et sœurs, n’acceptons pas. Quoi qu’il arrive, mobilisons-nous et disons non au vol », lance le Président de l’UFDG visiblement très déterminé.

Comme on le voit, l’installation de l’exécutif communal de Matoto est loin de nous livrer ses secrets.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.