L’UFDG justifie son absence à Matoto : un argument peu rassurant !

Il fallait y être pour mieux jouer le rôle qui était le leur. C’est l’invitation faite par Bah Oury à l’endroit de l’UFDG ayant créé le vide à l’installation du conseil communal de Matoto. L’exclu de cette formation politique est loin de savoir qu’il n’est pas sur la même longueur d’ondes que le l’UFDG.

Là-bas en effet, on justifie l’absence mais avec un argument peu convaincant, peu rassurant. Extrait : « Si nous étions venus ils nous auraient molestés, arrêtés, brutalisés  et pendant l’élection on ne parlerait que de ça.  On a refusé de leur donner l’occasion, pour que la discussion reste sur l’élection qu’il n’y ait autre débat. Il faut remercier la discipline des militants de l’UFDG qui ont accepté cette décision de la direction. Ceux qui sont fâchés ne  vous fâchez pas, c’était la meilleure solution,  il fallait qu’on montre à tout le monde entier le vrai visage de ce régime », confesse Aliou Condé, le secrétaire général de l’UFDG. C’était le pire des choix, selon Bah Oury.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.