Dernières infos

L’opposition se fissure : Bah Oury dénonce la fin « d’un cycle politique »

L’opposition se fissure : Bah Oury dénonce la fin « d’un cycle politique »

« Nous assistons à la fin d’un cycle politique né avec l’indépendance qui est caractérisé par l’esprit du parti unique et dont le culte de la personnalité, l’absence de démocratie, la violence, et la mal-gouvernance sont les corollaires. Les Cellou Dalein et consorts sont les tenants de ce monde qui s’effondre. »

Bah Oury ne devrait pas se taire en voyant la désintégration de l’opposition républicaine. Il attribue tout à Dalein Diallo. L’exclu de l’UFDG va loin en annonçant : « Ce n’est pas tout à fait fini mais la chute est irrémédiablement amorcée. » Pour lui, « Cette situation était prévisible, car il s’est avéré que le « chef de file de l’opposition » n’a pas montré de réelles capacités à fédérer ni à ressembler toutes les sensibilités de l’opposition démocratique guinéenne. Il a toujours tendance à tout ramener à sa personne et par conséquent le concept « d’opposition républicaine » ne peut pas continuer comme tel. »

Partant, déclare-t-il sur sa page Bahoury.com, « Dans un premier temps la création du FAD traduit avant tout l’isolement croissant de Cellou Dalein dans l’échiquier politique national. Dans un second temps la fissure au sein de l’opposition républicaine sonne le glas d’une certaine manière de faire la politique en Guinée. Les militants et la population en général sont devenus plus rationnels dans leur expression politique. Ils veulent être convaincus par la pertinence des idées et des projets qui leurs sont proposés. Ils veulent savoir si ces démarches vont contribuer à tirer la Guinée hors de l’eau. » Conséquence : « La quête d’une nouvelle offre politique est engagée car tout le monde est conscient que le temps du réel changement qualitatif est proche. Le FAD s’inscrit dans cette approche d’épouser le tournant pour ne pas être entrainer dans le sillage du dépérissement politique du « chef de file de l’opposition ».

Bah Oury, toujours inchangé !

Jeanne Fofana, wwww.kababachir.com

A propos de l'auteur

Articles similaires