Ligue des champions. Le Real accélère la fin de cycle à la Juventus

Avec le sévère 3-0 infligé à la Juventus sur sa propre pelouse au match aller, le Real Madrid a très largement compromis le suspense autour du quart de finale de Ligue des Champions entre les deux équipes, mais il a aussi mis en lumière les limites actuelles du club turinois au plan européen et fait naître l’idée d’une fin de cycle.

Finaliste de la Ligue des Champions en 2015 et 2017, la Juventus a construit ses succès domestiques et européens sur la solidité de sa défense, incarnée par le quatuor Buffon, Bonucci, Barzagli et Chiellini. Mais le socle s’est fissuré. Bonucci est parti à l’AC Milan l’été dernier, Buffon devrait prendre sa retraite à la fin de saison et Chiellini et Barzagli ont donné quelques signes de faiblesse.

Pour Chiellini (33 ans), ce ne sont pas les performances qui sont en cause, mais plutôt la multiplication des blessures. Barzagli (37 ans dans un mois), en revanche, commence à subir très sérieusement le poids des ans.En 8e de finale face à Tottenham, son entraîneur Massimiliano Allegri ne lui avait pas fait un cadeau en le plaçant latéral, où il avait souffert le martyre. Mais face à Madrid, il n’a pas fait beaucoup mieux en charnière et son avenir comme titulaire semble très improbable.

Le principal chantier qui attend les dirigeants du club est donc en défense. Mais d’autres départs ou changements sont possibles. Marchisio et Mandzukic pourraient partir, comme Sturaro et Asamoah, qui serait déjà d’accord avec l’Inter Milan selon la presse italienne.

Un groupe à rajeunir

Mais le club piémontais n’a pas attendu la défaite de la semaine dernière pour lancer son opération rajeunissement.L’arrière central Caldara (23 ans) et le latéral Spinazzola (25 ans), deux des défenseurs les plus prometteurs d’Italie, vont revenir de l’Atalanta Bergame, où ils étaient prêtés, et intégrer l’effectif la saison prochaine.Rugani (23 ans, défenseur central) et Bentancur (milieu, 20 ans) se sont déjà faits une petite place, qui pourrait grandir. L’attaquant Pjaca (22 ans) va lui revenir de son prêt à Schalke 04 et pourrait aussi trouver du temps de jeu la saison prochaine.

Pour le reste, la Juventus voudrait ajouter un peu de technique à son milieu de terrain, où Pjanic, Khedira et Matuidi restent incontournables. Parmi les renforts possibles, deux joueurs du Real Madrid ont été évoqués : Kovacic et Ceballos.Et en attaque, c’est le possible retour de Morata qui fait les titres de la presse italienne.

Allegri, stop ou encore ?

Les fins de cycle mal gérées, Allegri connaît déjà. Champion dès sa première saison avec l’AC Milan en 2011, puis deuxième et troisième les deux suivantes, il avait été remercié en 2014 pour des résultats insuffisants. La suite a montré que le problème venait plus du club et d’un effectif de moins en moins à la hauteur que de l’entraîneur.Allegri a de fait rebondi de façon spectaculaire à la Juve, avec trois doublés Coupe-Championnat – un quatrième d’affilée est possible cette année – et les finales de Ligue des Champions 2015 et 2017.

Alors que son nom a circulé à Chelsea ou au Paris SG, voudra-t-il poursuivre son aventure turinoise ? A priori, oui. Et le technicien toscan a de son côté réfuté l’idée d’un nouveau cycle à ouvrir.

« Depuis que je suis arrivé, le club a changé neuf des 11 titulaires de la finale (2015) de Berlin. Chaque année, on a lancé des jeunes joueurs. Il y a juste un mercato à faire, comme chaque année depuis que je suis là », a-t-il simplement estimé.

Ouest-France (avec AFP)

S’il devait partir, Simone Inzaghi, qui fait des merveilles à la Lazio Rome, serait le favori pour lui succéder.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.