Ligue des champions : la Roma réussit l’impossible et élimine le Barça !

L’AS Rome a réalisé l’impensable en éliminant le FC Barcelone grâce à sa large victoire en quarts de finale retour (3-0, 1-4 à l’aller). Les “Giallorossi” sont en demies.

Les chemins de l’exploit mènent à Rome ! L’AS Roma, nettement battue à l’aller (4-1), a réussi l’immense exploit d’éliminer le FC Barcelone en quarts de finale grâce à sa folle et large victoire au retour (3-0), mardi soir dans un Stadio Olimpico en fusion. Les Giallorossi, dominateurs tout au long de la rencontre, ont étouffé un Barça méconnaissable, incapable de répondre à la furia italienne. Le Grec Kostas Manolas a inscrit le but de la qualification pour les demi-finales d’une tête, sur corner, à moins de dix minutes de la fin (82e). Un an après la “remontada” contre le PSG, le Barça subit un cinglant retour de bâton. Mardi soir, c’était plutôt la “romatada”, le nom donné à cette folle soirée sur les réseaux sociaux, en allusion à la qualification des Barcelonais la saison dernière.

Une première période pour y croire. Qui d’autre que les joueurs romains croyaient sérieusement la qualification possible, une semaine après la défaite 4-1 au Camp Nou ? Les hommes d’Eusebio Di Francesco, le coach de la Roma, ont d’emblée montrer à leurs fervents supporters qu’ils étaient capables d’un miracle. Dès la 6e minute, l’attaquant Edin Dzeko a profité d’une longue passe de Daniele De Rossi, et de la passivité de la défense barcelonaise, pour pousser la balle au fond des filets (1-0). Les Romains, galvanisés par cette ouverture du score précoce, n’ont alors jamais desserré l’étreinte.

Tranchants, dominateurs dans tous les compartiments du jeu, la Roma a étouffé des Barcelonais totalement dépassés et méconnaissables. L’attaquant tchèque Patrik Schick a placé une tête juste au-dessus de la barre (14e), puis une seconde juste à côté du poteau (29e). Dzeko a ensuite forcé Ter Stegen a une claquette sur une nouvelle tête (37e), pour empêcher le but du break.

Le résumé du match : 

Une seconde période pour aller au paradis. Ce n’était pourtant que partie remise. En seconde période, la Roma a poursuivi sur sa lancée et a obtenu un penalty logique pour une énorme faute de Gerard Piqué sur Dzeko (57e). Daniele De Rossi, le capitaine et symbole historique des Giallorossi, a alors transformé la sanction, en force, sur la gauche du gardien du Barça (58e). Le calvaire barcelonais était pourtant loin d’être terminé.

Les joueurs de la Roma, déchaînés, ont continuer à pousser, sans relâche, pour inscrire le troisième but synonyme d’exploit. Et à force de plier, le Barça a rompu. À la 82e minute, la tête du défenseur Kostas Manolas, sur corner, parfaitement croisée, a terminé sa course dans le petit filet de Ter Stegen. Le banc romain, extatique, s’est alors précipité sur le Grec, héros de la soirée. Les offensives désespérées du Barça dans les dernières minutes n’ont rien changé : la Roma a vécu un rêve, son adversaire un cauchemar.

http://www.europe1.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.