Les opposants vus par Alpha : « Ils blessent et tirent sur les manifestants »

Alpha Condé a ouvertement accusé ses opposants d’être à la base des assassinats ciblés au cours des manifestants politiques : « On sait que les opposants blessent les manifestants, tirent sur les manifestants et font endosser la responsabilité aux forces de l’ordre. »

Alpha Condé couvre carrément les forces de l’ordre sur qui pèsent d’ailleurs de grosses preuves de tueries et d’autres exactions sur des citoyens, notamment de la Commune de Ratoma, réputée être proche de l’opposant Dalein Diallo. Pour Alpha Condé : « Les gens ont été habituées à un État fort. Moi qui me suis battu pendant 40 ans pour la démocratie, j’ai demandé aux forces de sécurité de maintenir l’ordre de façon civilisée. Donc, j’ai mis des moyens à leur disposition pour leur permettre de faire bien leur travail. C’est le prix à payer pour la démocratie. C’est le jour que les gens comprendront que les choses vont changer. »

Ces graves accusations ont trouvé une réplique au sein de l’UFDG, grande formation politique d’opposition, et initiatrice des marches pacifiques qui se soldent par morts d’hommes. Ousmane Gaoual Diallo répond à Alpha Condé : « J’ai suivi cette sortie médiatique du chef de l’Etat avec beaucoup d’étonnement. Mais le ridicule ne tue pas en Guinée. Si le chef de l’Etat est persuadé qu’il connait les auteurs de ces assassinats, il attend quoi pour les arrêter ? »

Pour lui, « Le président veut protéger les exécutants des ordres qu’ils reçoivent certainement des hommes puissants tapis dans  l’ombre du pouvoir. Mais tôt ou tard, ceux-ci feront face à la justice. S’il veut donner la garantie aux exécutants et aux commanditaires qu’ils pourront gagner la protection de l’Etat, il se trompe. » Les Guinéens ont déjà vu des policiers et des gendarmes tirant sur la foule. Un gendarme a même été appréhendé. La suite ? Une protection au plus haut niveau.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.