Les agents du renseignement britannique? Ils schtroumpfent les smartphones

Au cours d’une interview donnée pendant l’émission Panorama de la BBC, diffusée la semaine dernière, Edward Snowden, le lanceur d’alerte qui a révélé le scandale des écoutes de l’agence de sécurité américaine NSA, a fait de nouvelles révélations, mettant en cause cette fois-ci l’agence de renseignement britannique GCHQ.

Il a affirmé qu’elle était capable de pirater et de procéder à des écoutes sur le smartphone de n’importe quel citoyen. Mais cet espionnage peut aller plus loin qu’une simple écoute de conversation téléphonique: selon Snowden, les grandes oreilles britanniques sont aussi capables d’écouter ce qui se passe dans la pièce où se trouve le possesseur du smartphone, de consulter ses fichiers, messages ou photos, de localiser exactement l’endroit où il se trouve, grâce à à un système plus sophistiqué que le système GPS, ou de surveiller ses moindres faits et gestes, ainsi que ce qu’il dit, et ce, même si son téléphone est éteint.

Les agents du renseignements ont attribué une variété de surnoms pour ces techniques, faisant appel à l’univers des Schtroumpfs, les petits personnages bleus des BD de Peyo. On trouve ainsi:

    • Le Schtroumpf rêveur: il permet d’éteindre ou d’allumer le téléphone.
    • Le Schtroumpf fouineur: il permet d’allumer le micro du téléphone et d’écouter l’utilisateur, même lorsque le smartphone est éteint.
    • Le Schtroumpf pisteur: il s’agit d’un outil de géolocalisation qui permet aux agents britanniques de suivre l’utilisateur avec une plus grande précision que celle qui est offerte par la triangulation avec les tours de téléphonie cellulaire.
    • Le Schtroumpf paranoïaque: il empêche les gens de prendre conscience du fait que le téléphone a été piraté au moment où ils veulent s’en servir.

“Ils veulent posséder votre téléphone à votre place”, commente Snowden, ajoutant en conclusion que les gens ne peuvent quasiment rien faire pour empêcher ces piratages.

Le gouvernement britannique aurait refusé de commenter ses déclarations.

https://fr.express.live

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.