Les 1ères pluies sur Boké: Les caniveaux et routes jonchés d’ordures

Les caniveaux et chaussées principales et secondaires de la Commune Urbaine (CU) de Boké commencent à être couverts des déchets provenant des recoins des quartiers depuis les 1ères pluies sur la cité le 1er juin 2018, a constaté notre correspondant basé dans la localité.

Cela intervient après l’arrêt des activités de la Société Ourky Sarlu ayant ratifié un Contrat d’assainissement avec l’équipe transitoire de la Mairie.  

Depuis le départ de la Société Ourky, ni les femmes des ONG volontaires, ni la Commune ne s’occupe du nettoyage de la ville en ce début de saison qui s’annonce avec tant de risque pour la santé publique.

Pendant ce temps, les 10 tricycles de la Mairie en bon état et les deux camions poubelles de l’entreprise Ourky sont immobilisés dans l’enceinte de la C.M.I.S (Compagnie Mobile d’Intervention et de Sécurité) au quartier Koulifanya.

Selon certaines indiscrétions, la Société United Mining Supply (UMS) entend faire son entrée pour appuyer la Mairie et sauver la population des maladies hydriques et tropicales.

«Nous, on pensait qu’il n’y avait pas d’argent dans cette affaire d’assainissement. Mais, on a compris que les gens sont en train de se beurrer en nous utilisant. Maintenant, les activités liées aux opérations d’assainissement ne reprennent pas tant que nous ne voyions clair dans la chose.

D’ailleurs, nous tenons à avoir un contrat soit avec la Commune, soit avec la Société Ourky…», s’est lâché Youssouf Camara, l’un des responsables des ONG volontaires.

Faut-il signaler que le Contrat entre Mairie et la Direction générale (DG) de l’entreprise Ourky souffre depuis 05 mois a-t-on appris de sources concordantes.

S’agissant du dépotoir du TP au quartier Koulifanya, des tas d’immondices commencent à étrangler la chaussée.

Aux alentours du Lycée Filira, de l’Hôpital régional, du marché central et à la devanture du bloc administratif de la  préfecture de Boké, ce sont les mêmes tristes réalités.

A noter qu’à la Place publique, cadre de grands évènements, des fous de tous les horizons, y règnent en maîtres absolus. Ceci, dans une insalubrité notoire, au vu et au su des responsables administratifs.

Nous y reviendrons…

Mamadouba Camara, www.kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.