L’élection de Tos Camara vue par le PEDN : « Un rejet de la démocratie… »

Les acteurs politiques se disent indignés suite à l’élection contestée de Mamadouba Tos Camara, candidat du RPG-Arc-ciel, qui a été porté à la tête de la Commune de Matoto, la plus grande commune du pays, en terme de population électorale.

Contrairement aux déclarations du nouvel élu, qui annonce 31 votants dont 30 pour lui contre sur les  45 conseillers élus, le PEDN rejoint l’UFDG et apporte un démenti.

Par la voix de François Bourouno, porte-parole du PEDN, le parti de Lansana Kouyaté dément le maire élu de Matoto.

« Monsieur Bangaly Kourouma, conseiller élu du PEDN à la mairie de Matoto, est au Canada, donc il n’a pas pris part à cette élection. Ce qui s’est passé à Matoto hier, est un rejet de la démocratie dans le pays. Je crois qu’il y a lieu de tirer les leçons de tout ce qui s’est passé ces dernières années pour que vraiment une véritable lutte soit engagée. », recommande le chargé de communication du parti de  Lansana Kouyaté.

Parce que, estime-t-il, « ce qu’on est en train de vivre, c’est comme s’il ne sert à rien de parler maintenant d’élection dans ce pays. », regrette-t-il.

Pour François Bourouno, « Il est important qu’on tire les leçons de ce qui se passe et de ce qui s’est passé durant toutes les dernières années pour que nous assumions notre choix d’être opposants ».

Selon le témoignage de Mme Kadiatou Diallo, conseiller élu de Matoto sous la bannière du BL de Faya Millimono, qui avait pris part au vote, il n’y avait qu’une vingtaine de conseillers sur les 45 que comptent la circonscription électorale, tous les autres ont voté par procuration au vu et au su de tout le monde.

 De son côté, Aliou BaH du parti MODEL qualifie de précédent dangereux l’élection de Tos Camara.

En attendant d’en savoir plus sur la suite des événements, l’UFDG qui avait boycotté cette élection, compte saisir la justice pour invalider le scrutin.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.