Législatives 2019: Fodé Mohamed Soumah appelle au respect du calendrier électoral

Alors que l’installation des exécutifs communaux n’est pas terminée, 10 mois après le scrutin communal du 04 février, les acteurs politiques craignent un glissement de calendrier et lancent l’alerte.

Dans un message de vœux adressé aux guinéens, le Président de la Génération Citoyenne (GeCi) appelle les guinéens à la mobilisation pour le respect du calendrier électoral.

Annoncées au cours du premier trimestre de l’année 2019, les élections législatives devront permettre de renouveler les députés de l’Assemblée nationale dont le mandat expire fin mars.

Pour le leader de GeCi, qui regrette le retard enregistré pour les préparatifs de ce scrutin, « Il y a la question du mandat échu des députés, avec l’impossibilité d’installer la nouvelle Assemblée Nationale dans 3 mois. » Ajoutant que « L’argument des caisses vides ne tient pas, face à la place de 3ème producteur mondiale de bauxite, et les sommes colossales dépensées durant les tournées présidentielles du PM, celles électorales du PRG, et tout ce qui a été engagé pour acheter les consciences ici et là. »

Devant le risque de prolongement du calendrier électoral, Fodé Mohamed Soumah estime que « C’est le lieu de se mobiliser pour organiser les Législatives durant le 1ersemestre 2019, vaille que vaille. »

« Il y a le glissement programmé du calendrier électoral, qui devrait être contré par tous ceux qui se battent pour la liberté, la justice et la consolidation des acquis démocratiques», estime le Président de GeCi, qui appelle à la mobilisation générale pour faire fléchir le pouvoir en place.

En attendant les conclusions sur l’audit du fichier électoral et la mise en place de la nouvelle CENI, le respect du calendrier électoral pour le scrutin législatif suscite des vives inquiétudes.

Ibrahima Sory Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.