Le RPG en déconfiture au niveau de la base

« On a constaté que les réunions hebdomadaires, au niveau des sections, ne se tiennent plus par endroits. Nous interpellons les secrétaires généraux des sections, les secrétaires généraux de la  jeunesse, les présidentes des bureaux des femmes, les présidents des corporations  et des cadres. »

Le RPG est manifestement en pleine déconfiture au niveau de la base. C’est une lecture faite par le secrétaire général du RPG Saloum Cissé, au cours de l’assemblée générale ordinaire du parti au pouvoir, samedi, à Conakry.

Ce député de la majorité tente de recoller le morceau : « A partir d’aujourd’hui, les réunions seront présidées au niveau de la zone spéciale de Conakry par des membres du comité central. » Ce haut responsable reconnait : « Au niveau de certaines sections, il y a des contradictions profondes, mais cela ne doit pas affecter la vie organique de la section. » Et d’interpeller : « Nous vous invitons à remonter les problèmes afin qu’on fasse des propositions concrètes. »

De toute évidence, « Dès la semaine prochaine, des membres du comité central iront sur le terrain pour faire l’état de lieu du fonctionnement des sections. » On se rappelle la semaine dernière Alpha Condé était passé dans les mêmes locaux pour menacer les agitateurs. Avant de se rendre à l’évidence que cette frustration interne à la mauvaise gestion du parti. Il est clair qu’il y a une réelle lassitude. Les uns sont abusés, les autres désabusés. Le tout dans une ambiance de fin de règne sans précédent. Chacun se cherche. Le parti tangue. Cette mort certaine, certains l’ont vu venir. Ils ont déjà plié bagage pour soit pour rejoindre l’Hexagone, soit la capitale européenne – Bruxelles, soit d’autres cieux, plus cléments. C’est la désillusion. Rien d’autre.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.